Pots-de-vin allégués dans le port : Boskalis implique Chady et Maunthrooa

Avec le soutien de

(Photo montage) Siddick Chady et Prakash Maunthrooa (à dr.), respectivement anciens président et directeur de la MPA, lors de leur arrestation en juin 2012. 

L’étau se resserre autour de Siddick Chady et Prakash Maunthrooa, deux anciens employés de la «Mauritius Ports Authority» (MPA). En cour ce lundi 3 juin, le représentant de la firme Boskalis les a directement impliqués dans le cas de pots-de-vin versés pour des travaux de dragage dans le port.

En cour intermédiaire, ce lundi 3 juin, le témoin Jan Cornelis Haak, représentant de la firme Boskalis, a présenté ses excuses pour avoir corrompu des responsables mauriciens dans le cadre de travaux de dragage dans le port. Et il a indiqué avoir versé pour le compte de Siddick Chady, ancien président de la Mauritius Ports Authority (MPA), et Prakash Maunthrooa, ancien directeur, environ Rs 3 millions à titre de commissions liées aux travaux de dragage entrepris dans le port fin des années 1990.

 
Le témoin néerlandais a affirmé que Boskalis a effectué six paiements à Yashraj Films en Inde, et à Maurifilms à la Réunion, pour le compte de Blockbuster. Cette compagnie importatrice de films est liée à Siddick Chady. 
 
Jan Cornelis Haak a aussi expliqué qu’il  aurait reçu des télécopies de Prakash Mauthrooa et de Blockbusters dans le cadre de ces paiements. Il a aussi allégué avoir remis de l’argent à Gilbert Philippe, ancien chairman de la MPA, pour le compte de Siddick Chady. 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires