Politique : Week-end fébrile pour les possibles non-partants de l’Alliance PTr-MSM-PMSD

Avec le soutien de

Après les conférences de presse des dirigeants, le samedi 3 avril, on aura noté des mouvements d’humeur de la part de ceux qui pourraient ne pas bénéficier d’investiture ou&nbsp la circonscription demandée ou encore le ministère de leur choix.

La campagne électorale est bien enclenchée. Les responsables politiques n’ont pas chômé durant le week-end pascal. Il y a eu les conférences de presse des grands blocs le samedi 3 avril, le rencontre de Rama Sithanen avec ses agents à Quatre-Bornes et des réunions au niveau des circonscriptions.

Entretemps, les postulants à l’investissement continuent à se positionner et les dirigeants mettent la dernière main à leur liste des candidats. Cet exercice met certains députés et ministres sortants sur des charbons ardents. Ceux qui n’ont pas la certitude de bénéficier d’une investiture s’agitent où poussent des partisans à le faire à leur place.

Dès samedi, à Port-Louis, une vingtaine de partisans de Sylvio Tang, le ministre de la Protection des consommateurs ont défilé dans les rues scandant son nom. « Il n’est pas question d’aligner quelqu’un d’autre dans la circonscription No. 2 (Port-Louis-Sud-Port-Louis-Central), disent-ils.&nbsp Des mouvements d’humeur sont aussi perceptibles dans le camp rouge au No. 3 (Port-Louis-Est-Port-Louis-maritime), où les bruits court que le ministre de la Technologie informatique ne bénéficierait pas d’investiture.

A l’Est du pays, le Chief Whip, Suren Dayal, et le ministre de l’Environnement, Lormesh Bundhoo, s’activent. Le premier s’organise avec ses proches. Il n’est pas sûr de retrouver sa circonscription en raison de la présence de deux éléments du Mouvement Socialiste militant (MSM) au No. 8 (Quartier-Militaire-Moka). En effet, Pravind Jugnauth qui vient d’y être élu l’année dernière lors l’élection partielle sera cette fois accompagné d’un autre membre du MSM. Le nom de la députée&nbsp Leela Devi Dookun circule. Elle quitterait sa circonscription au No. 15 (Vacoas-La Caverne) pour permettre à un autre MSM, Shawkatally Soodhun d’y être candidat.

Dans le camp Bleu également, il y a une valse parmi les candidats désignés. Ainsi les noms de quelques membres du Parti Mauricien Social Démocrate qui étaient dans les coulisses sont avancés pour prendre la place de ceux qui ont été au devant de la scène ces derniers temps. Ceux qui risquent d’être atteints par cette promotion des troisièmes couteaux sont Richard Duval, Jacques Panglose, Mamade Khobadaccus, Lindsay Morvan et Varen Andee entre autres. Parmi les néo-promus, on trouve Robert Pallany et Thierry Henry, le fils de Ghislaine Henry, la sœur de feu Sir Gaëtan Duval.

Même à Rodrigues, la contestation est présente. Alex Nancy et Robert Spéville quittent l''Organisation du Peuple&nbspRodriguais pour créer un nouveau parti.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires