Politique: nouvelles guéguerres dans les deux camps

Avec le soutien de

Un conseiller du PMSD ne fait pas l’unanimité parmi les Rouges au conseil de Port-Louis. Les conseillers du PTr n’apprécient guère sa proximité avec les élus de l’alliance MMM-MSM. Des agitations secouent également cette dernière. Les deux partis ont commencé à travailler sur une liste de candidats pour les prochaines élections.

Ça chauffe au conseil de Port-Louis. Le conflit oppose des partis en alliance, les Rouges et les Bleus. Un épisode qui a lieu une semaine à peine après que Xavier-Luc Duval a fait semblant de claquer la porte au gouvernement pour finalement y rester. La guéguerre entre le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) et le Parti travailliste (PTr) semble donc continuer.

Selon des informations sûres, quelques conseillers du PTr ne souhaitent plus travailler avec Salim Abbas Mamode, conseiller du PMSD et membre du bureau politique du parti. Depuis les élections municipales, il occupait le poste de chef de file de l’opposition. Or, la semaine dernière, cette responsabilité lui a été enlevée. Une décision sera prise mardi pour savoir s’il peut toujours mener la troupe gouvernementale.

Lors d’une réunion à la mairie mercredi, le ton est monté entre le conseiller du PMSD et plusieurs travaillistes. Salim Abbas Mamode n’a pas apprécié quelques «insultes et remarques» venant d’un élu rouge.

Les conseillers du Parti travailliste n’apprécient pas sa proximité avec les élus de l’alliance Mouvement militant mauricien (MMM) - Mouvement socialiste militant (MSM). De plus, ils lui reprochent d’avoir assisté à l’élection de Dorine Chukowry au poste de lord-maire.

Sollicité pour une déclaration, Salim Abbas Mamode n’a pas souhaité faire de commentaire. En revanche, un membre de l’état-major du PMSD affirme que le bureau politique du parti évoquera la question lors de la prochaine réunion. «Si besoin est, l’affaire ira jusqu’au Premier ministre. Mais ce n’est que les agissements de quelques jeunes conseillers rouges sans expérience», dit-on.

L’alliance MMM-MSM n’est pas non plus épargnée par des agitations en ce début d’année. Les deux partis ont commencé à travailler sur une liste de candidats pour les prochaines élections. Ce sont dans les circonscriptions où il y a deux élus du même profil que des problèmes se posent.

Quelques-uns risquent de ne pas avoir de ticket ou seront mutés dans une autre circonscription. Le cas de Showkutally Soodhun et de Raffick Sorefan, députés du MSM et MMM respectivement dans la circonscription de La Caverne/-Phoenix, est un exemple.

Autre souci: comment départager les tickets dans des circonscriptions réputées comme étant des bastions mauves notamment aux numéros 1, 19 et 20 ? Quelques membres du MMM sont réticents à donner un ticket aux candidats du MSM dans ces régions.

Un membre influent de l’alliance a affirmé à l’express qu’il n’y a aucun problème entre les deux partenaires. «Effectivement, nous travaillons sur une liste d’éventuels candidats. Nous déblayons. Dans une alliance, c’est normal qu’il y a toujours des négociations. Nous sommes d’accord sur un partage de tickets équitablement, mais s’il faut faire un compromis, il faudra le faire.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires