Polémique autour d’un impair envers le Président de la République lors d’une réception

Avec le soutien de

Les politiciens mauriciens semblent de plus en plus s’éloigner des préoccupations de la population. Le dernier sujet qui agite le petit monde des élus est une polémique autour de la bienséance. Navin Ramgoolam n’aurait pas salué le Président de la République à une réception organisée par le Haut-commissariat du Pakistan le soir du vendredi 23 mars, affirme le député Soodhun. C’est faux retorque le ministre Boolell.&nbsp&nbsp&nbsp

Le Premier ministre et le Président de la République se sont-ils serré la main lors de la réception organisée par le Haut-commissariat du Pakistan à Maurice à l’occasion du Pakistan Day en début de soirée du vendredi 23 mars 2012 ? C’est la polémique entre élus de la majorité et ceux de l’opposition à l’issue de la cérémonie&nbsp organisée à l’Islamic Cultural Centre, à Plaine-Verte, pour commémorer la résolution de Lahore de 1940.&nbsp

« Il est mal elevé. C’est un manque de respect », s’est laissé dire Showkutally Soodhun, président du Mouvement socialiste militant (MSM), en indiquant Navin Ramgoolam. Selon lui, le Premier ministre s’est retourné quand Sir Anerood Jugnauth lui a tendu la main, à son arrivée.

« C’est faux. On l’a tous salué », commente pour sa part le chef de la diplomatie mauricienne joint au téléphone à l’issue de la cérémonie. Il est en bonne position pour l’affirmer, car il était aux côtés du Premier ministre quand le Président est arrivé sur place.

En tout cas, pour les uns, le Premier ministre a ignoré le Président&nbsp à l’arrivée de ce dernier, alors que pour d’autres, c’est Sir Anerood qui a snobé Navin Ramgoolam.

« Je ferais une déclaration à ce sujet samedi », a annoncé&nbsp Pravind Jugnauth, leader du Mouvement socialiste militant (MSM) et fils du Président, à sa sortie de la réception.

Le député du Mouvement militant mauricien (MMM) Adil Ameer Meea, lui, estime qu’il y a eu impair envers le Président, surtout à un événement organisé par un pays étranger.

La petite réception avait des allures particulières ce vendredi 23 mars&nbsp Peu avant l’arrivée du Président, le Premier ministre est dans la salle&nbsp avec une petite cour autour de lui.&nbsp Pravind Jugnauth est lui aux côtés de Showkutally Soodhun. Un peu plus loin, le leader de l’opposition Paul Bérenger discute avec les députés Reza Uteem et à Adil Ameer Meea.

Les anciens Présidents Cassam Uteem et Karl Offman ainsi que l’ex-vice Président Raouf Bundhun sont également de la fête. Eux font le tour des différents groupes&nbsp et s’attardent à faire un brin de causette avec&nbsp Azad Domun et le Lord maire Mamade Khodabaccus..&nbsp&nbsp

Invités sur l’estrade par la Haut-commissaire p.i Rubina Akhtar, Sir Anerood et Navin Ramgoolam tiennent à rester à distance. Alors que le Président est&nbsp d’un naturel sérieux. Le Premier ministre, lui n’affiche&nbsp pas son sourire habituel.&nbsp A l’heure du toast, Navin Ramgoolam et Arvin Boolell se gardent bien&nbsp de s’approcher du Président. Ce dernier&nbsp tient sa coupe entre les deux mains,

Puis au moment de couper le gâteau présenté par la Haut-commissaire p.i., ils ont bien été forcés de le faire ensemble. Par la suite, c’est l’un à côté de l’autre qu’ils sont descendus de l’estrade. Et&nbsp c’est alors que le Premier ministre ainsi que Sir Anerood Jugnauth ont éclaté de rire après une blague au sujet d’une éventuelle visite au Pakistan.

Le Président a alors fait un tour dans la salle avant de filer vers la sortie. Son épouse Lady Sarojini Jugnauth qui discutait avec le député Soodhun, ne s’était même pas rendu compte du départ présidentiel. « Ah linn allé ? », s’est-elle exclamée en prenant elle aussi la sortie.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires