Point de presse de l’Alliance PTr-MSM-PMSD: L’absence de certains dirigeants sème le doute

Avec le soutien de

L’absence de certains dirigeants de l’Alliance sociale à la conférence de presse tenue par Navin Ramgoolam à l’hôtel Labourdonnais suscite des interrogations. Rama Sithanen, Anil Baichoo et Sylvio Michel n’y étaient pas.

Après la dissolution de l’Assemblée nationale, l’annonce de la date des élections générales et&nbsp la présentation de la nouvelle alliance Bleu-Blanc-Rouge, les spéculations persistent quant à la configuration au sein du nouveau bloc politique.&nbsp

Il y a d’abord des absences remarquées à la présentation de l’alliance à l’hôtel Laboudonnais à Port-Louis, dans la soirée du mercredi 31 mars. A la table de présentation, le Premier ministre était entouré du Deputy leader du Parti Travailliste, Rashid

Beebeejaun, du leader du Parti Mauricien Social Démocrate Xavier-Luc Duval et de Pravind Jugnauth leader du Mouvement socialiste militant.

L’absence de Rama Sithanen, a surpris plus d’un. Le ministre des Finances rentre au pays dans la journée de ce jeudi 1er avril. Il a évité de répondre aux sollicitations des journalistes qui l’ont contacté au téléphone. Pour rappel, Rama Sithanen a été pendant les quatre dernières années la cible des critiques de Pravind Jugnauth, aujourd’hui en allince avec le PTr. Il a également été un fervent d’une alliance PTR-MMM. Des interrogations subsistent quant à la position qu’il occupera dans la hiérarchie d’un éventuel gouvernement de l’Alliance Bleu-Blanc-Rouge.

De son côté, le ministre Anil Baichoo qui est aussi leader du Mouvement Socialiste Démocrate, n’était pas non plus présent à la conférence de presse à l’hôtel&nbsp Labourdonnais.&nbsp Interrogé par Radio one, dans la soirée du 31 mars après la conférence de presse du Premier ministre, il déclarait ignorer que l’Assemblée nationale avait été dissoute et que la date des élections avait été annoncé. Pourtant, une heure auparavant, il était aux côtés de Navin Ramgoolam pour l’ouverture d’un tronçon de route à Camp Thorel.

L’autre absence remarquée a été celle de Sylvio Michel, le leader des Verts-fraternel. Jusqu’à ce matin, du 1er avril, il était toujours inaccessible pour une déclaration. Les autres membres des&nbsp Verts-fraternel jouent aussi aux abonnés absents.
Par ailleurs, les observateurs s’interrogent sur le partage d’investitures au sein de la nouvelle alliance. Certains trouvent que le

Premier ministre a été très généreux envers le MSM qui a obtenu 18 tickets, alors que le PMSD n’en a obtenu que sept.
La journée de ce jeudi 1er avril apportera, sans doute, des éclaircissements sur le mood au sommet de la nouvelle alliance Bleu-Blanc-Rouge

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires