PNQ : le chef du gouvernement sera interrogé sur l’affaire Boskalis

Avec le soutien de

La Private Notice Question (PNQ) de ce matin sera adressée au Premier ministre. Paul Bérenger avait déclaré dernier qu’il attendait le retour de Navin Ramgoolam des Seychelles pour l’interroger sur ce qui est présenté par l’opposition comme une vendetta politique.

Comme annoncé précédemment, le leader de l’opposition interrogera le Premier ministre sur l’affaire d’allégations de pots-de-vin distribués dans le cadre de l’octroi de juteux contrats de dragage dans le port à la compagnie néerlandaise Boskalis. C’est en effet le thème de la PNQ de ce mardi 26 juin.

Navin Ramgoolam sera appelé à expliquer le changement d’enquêteurs et d’orientation de l’enquête qui avait été confiée dans un premier temps à la Commission anticorruption (ICAC). L’affaire avait éclaté il y a environ quatre ans. Après quatre ans d’investigation, les charges logées contre l’ancien président de la Mauritius Port Authority, Sidick Chady, ainsi que contre quelques-uns de ses proches avaient été rayées en Cour.

Il y a environ un mois, le dossier a été confié au Central Criminal Investigation Department (CCID). Depuis, des suspects ont été arrêtés, dont l’ancien ministre du Parti travailliste (PTr) Sidick Chady ainsi que Prakash Maunthrooa, proche du Mouvement socialiste militant (MSM).

Paul Bérenger a déjà présenté cette affaire comme une vendetta politique. Il accuse le gouvernement de Navin Ramgoolam d’avoir voulu étouffer l’enquête initiale. Toutefois, depuis quelque temps, Sidick Chady a pris ses distances du PTr. C’est précisément à ce moment que les enquêteurs du CCID se sont retrouvés en présence d’éléments nouveaux leur permettant de relancer les investigations.

Ainsi à l’Assemblée nationale ce matin, la PNQ se déclinera en deux parties. La première concernera l’enquête initiée par l’ICAC il y a quatre ans. Paul Bérenger demandera au chef du gouvernement de dévoiler les raisons pour lesquelles la commission a préféré soumettre ce dossier à la police maintenant et la liste des noms des personnes interrogés à l’époque.

La deuxième partie de la PNQ traitera des détails de l’enquête de la CCID. Le leader de l’opposition invitera le Premier ministre à rendre publiques les nouvelles informations mises au jour par la police.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires