PNQ : Bachoo dément avoir favorisé un des soumissionnaires au système de péage

Avec le soutien de

La Private Notice Question (PNQ) de ce mardi 2 juillet était axée sur les cinq projets routiers estimés à Rs 30 milliards. C’est à propos des nouvelles routes en construction, qui seront couvertes par le péage, que le ministre des Infrastructures Publiques, Anil Bachoo, a été interrogé par le leader de l’Opposition. 
 
 
Anil Bachoo a défendu bec et ongle le projet de péage routier au parlement ce mardi 2 juillet. Selon lui, tout a été fait dans les normes, surtout en ce qui concerne l’attribution du contrat pour le «Toll project». Selon lui, il y a un Public Private Partnership (PPP) Unit au sein du ministère des finances, qui à l’œil sur ces projets qui nécessitent l’appui du secteur privé. Il a également indiqué que plusieurs routes complétées ou celles toujours en construction seront couvertes par ce système de péage. Et ce, dans le but de réduire le nombre de véhicules qui convergent vers la capitale quotidiennement.
 
 
Le leader de L’Opposition Alan Ganoo cherchait des précisions sur les routes qui seront dédiées à ce projet. Notamment si l’un des soumissionnaires aurait été favorisé lors de l’appel d’offres. Car selon lui, ce dernier a été autorisé à modifier son dossier. Anil Bachoo affirme, toutefois, qu’en ce qui concerne les allégations de pots de vins dans la presse, la police de concert avec la Commission anti-corruption, ont déjà initiées une enquête à ce sujet. 
Sur la question de favoritisme à l’égard d’un soumissionnaire, Anil Bachoo explique que deux consortiums ont été retenus et sont comme suit : L’un a obtenu le contrat et l’autre a été mentionné comme Reserved Bidder. Mais, il reviendra au «successful bidder», de mettre en place la gestion du système de péage et que c’est le gouvernement qui financera le projet à hauteur de 80 %, comme un «loan» offert au soumissionnaire.
 
 
A ce stade, des négociations sont toujours en cours concernant les modalités d’un accord pour la gestion soutient Anil Bachoo. Au cas il y n’aurait pas d’accord, l’autre soumissionnaire sera appelé en renfort, a indiqué le ministre de tutelle.
 
 
Selon l’étude de faisabilité, la Ring Road, Phase I et Phase II, le Dream Bridge, le Harbour Bridge, le T-Junction à Pont Fer-Phoenix et Terre-Rouge-Verdun seront couverts par le péage. 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires