PNQ: Bérenger soupçonne des maldonnes dans le plan d’achat des chauffe-eau solaires

Avec le soutien de

La Private Notice Question du leader de l’opposition portait, ce 1er décembre, sur le plan de subvention pour l’achat des chauffe-eau solaires.

C’est le ministre des Energies Renouvelables, Rashid Beebeejaun, qui lui a répondu.

Lancé en juillet 2008, ce plan a profité à 12 711 familles à avril 2009. A ce jour, il y a plus de 22 000 familles qui sont en attente d’obtenir la subvention pour l’achat d’un chauffe-eau solaire. Et entre juillet 2008 à mai 2009, le nombre de fournisseurs, dans ce secteur, est passé de 6 à 45. Ce sont autant de raisons qui poussent le ministère des Energies Renouvelables a réviser le plan en place.

Initialement, le plan prévoyait une somme de Rs 250 millions visant 25 000 familles. Or, la demande totale depuis le lancement du plan s’élève à quelque 45 000. Au départ, une famille pouvait approcher directement la Banque de Développement (DBM) pour obtenir la subvention, qui s’élevait à Rs 10 000, ou il pouvait aussi passer par le distributeur.

Le nouveau plan sur lequel le gouvernement a travaillé apporte quelques changements. Rs 250 millions additionnelles sont prévues. Mais désormais, le demandeur ne passera pas par le fournisseur. Une application ne sera acceptée qu’une fois le chauffe-eau soit installé. De la même manière, les fournisseurs ne pourront plus passer directement par la DBM pour pouvoir proposer leurs services. En outre, la subvention est passée de Rs 10 000 à Rs 5 000.

Rashid Beebeejaun explique aussi que son ministère a effectué deux études auprès de 158 familles où des chauffe-eau ont été installés. Il se trouve que seulement 5 cas à problèmes ont été identifiés.

Dans une question supplémentaire, Paul Bérenger se demandait s’il pourrait y avoir une «collusion» entre des officiels de la DBM et des fournisseurs ou entre des fournisseurs, eux-mêmes. Citant, dans le même souffle, la hausse rapide du nombre de fournisseurs, il se demande comment le gouvernement ne s’est pas alarmé sur d’éventuelles maldonnes.

Ce à quoi, Rashid Beebeejaun répondra qu’il a été, depuis le début du projet, contre l’idée de tout ramener aux fournisseurs. «A partir de maintenant, personne ne recevra de subvention aussi longtemps qu’il n’est pas certifié que le chauffe-eau a été bien installé.

Paul Bérenger l’invitera à initier deux enquêtes. L’une menée par le Directeur de l’Audit et l’autre par la police pour déterminer s’il n’y a pas de fraude? Rashid Beebeejaun lui a répondu que déjà 100 officiers de son ministère vont conduire une étude auprès des 12 711 familles où des chauffe-eau solaires ont été installés. C’est à la suite de cette enquête qu’il prendra la décision qui s’impose.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires