PNQ : Bérenger interroge Ramgoolam sur la mort du détenu Ramdhany en cellule policière

Avec le soutien de

Le cas du détenu qui s’est suicidé en cellule policière au poste de Rivière-du-Rempart le 30 juillet dernier est de nouveau évoqué au Parlement. Le leader de l’opposition, Paul Bérenger, interroge le Premier ministre sur ce sujet lors de la PNQ de ce lundi 14 novembre.

Une question du député Veda Baloomoody à ce propos avait été retirée de la liste des questions adressées au Premier ministre à la reprise parlementaire en octobre dernier. La PNQ de ce lundi permettrait de donner des éléments de réponse sur les circonstances entourant le décès du dénommé Anand Kumar Ramdhany, alias Gondole.

Navin Ramgoolam devra apporter des éclaircissements aux questions de Paul Bérenger sur les circonstances entourant le décès de ce détenu en cellule policière à Rivière-du-Rempart dans la nuit du 30 juillet dernier.

Cet habitant de Plaine-des-Papayes de 43 ans a été trouvé mort en cellule au poste de police de Rivière-du-Rempart, le 30 juillet dernier. Il avait été incarcéré sous une charge de vol d’une montre. Mais il devait rendre l’âme dans sa cellule durant la nuit du 30 juillet. L’autopsie a conclu à un suicide. Cependant, le décès d’Anand Kumar Ramdhany a suscité des polémiques et beaucoup de rumeurs.

Le leader de l’opposition souhaite savoir si une enquête a été initiée pour permettre de faire la lumière sur la découverte du corps sur le sol d’une cellule alors qu’il a été rapporté que l’homme s’est pendu à une barre de fer de la porte de son cachot. Il s’intéresse aussi aux retombées de cette enquête.

En sus de savoir si les deux fils d’Anand Kumar Ramdhany ont participé à l’autopsie du détenu et si oui, comment, Paul Bérenger interrogera Navin Ramgoolam sur la présence des membres de l’unité Very Important Person Security (VIPSU) le 30 juillet dernier ou aux alentours de cette date au poste de police de Rivière-du-Rempart.

L’opposition, plus particulièrement le Mouvement socialiste militant (MSM), a associé le nom du Premier ministre à cet incident tragique.

En effet, depuis son arrestation par la Commission anti-corruption (ICAC), le leader du MSM, Pravind Jugnauth, fait comprendre à chacune de ses sorties publiques qu’Anand Kumar Ramdhany a été arrêté en possession d’une montre de la marque « Rolex ». L’arrestation de cet homme et sa mort en cellule policière seraient, à en croire l’opposition, seraient liées à une affaire de vol dans le campement de Navin Ramgoolam à Roches-Noires.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires