PMSD : Octroi des terrains aux familles démunies et festival valorisant la culture créole

Avec le soutien de

Le Parti mauricien social démocrate (PMSD), suggérera au gouvernement, des mesures pour assurer un logement décent aux plus démunis.&nbsp Son porte-parole, Lindsay Morvan (photo), s’est également exprimé sur le Festival Kreol.

Le Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) souhaite que l’Etat attribue un terrain&nbsp aux familles touchant moins de Rs 5 000 par mois. Il propose également un logement adéquat aux familles, composées d’enfants handicapés.

« C’est une façon de montrer notre bonne volonté et dire que Nous sommes conscients de la souffrance des parents, qui élèvent des enfants handicapés », a déclaré Lindsay Morvan, responsable de la communication du parti de Xavier-Luc Duval, lors d’un point de presse, ce samedi 4 décembre à l’hôtel Le Saint-Georges à Port-Louis.

« Le logement est la base de la famille », fait ressortir Lindsay Morvan. Il est d’avis que Maurice a fait un du progrès dans le domaine du logement, mais concède qu’il reste encore un long chemin à parcourir avant de satisfaire tout le monde. « Plusieurs familles démunies vivent dans des conditions vraiment déplorables,&nbsp il est temps d’agir », devait-il ajouter.

Le dirigeant du PMSD a fait part de l’intention de ce parti de présenter un plan prioritaire au gouvernement. On peut s’interroger sur le besoin pour les membres du PMSD de faire des propositions par presse interposée, alors que leur leader occupe le poste de vice Premier ministre.

Lindsay Morvan a, également, commenté l’organisation du Festival Kreol, qui se tiendra le 11 au 12 décembre 2010. Il a tenu à préciser les objectifs des festivals organisés jusqu’ici. Selon le porte-parole du PMSD, le but de cet évènement est, avant tout, de valoriser la culture créole. Il a rappelé le festival est international avec un pendant touristique « pour dire aux visiteurs que l’île Maurice, ce n’est pas seulement des plages et du soleil ».

Lindsay Morvan a conclu sa conférence de presse en demandant que le Festival soit organisé dans le respect des principes qui ont guidé les initiateurs de ce projet. « Il faut que cette cinquième édition du Festival Kréol se fasse dans le respect. Le but, n’étant pas de satisfaire l’électorat, mais bien de mettre en valeur la culture créole », devait-il faire ressortir.

Au même moment, au Domaine des Pailles, le ministre du Tourisme Nando Bodha évoquait les grandes lignes du prochain Festival kreol.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires