PMSD : «Démission en masse» si Michael Sik Yuen est expulsé

Avec le soutien de

Le ministre Sik Yuen sera-t-il expulsé du PMSD ? Tout se joue cet après-midi du 30 mai lors du bureau politique de ce parti. Michael Sik Yuen devra s'expliquer sur ses absences répétées des réunions du PMSD.
 
La basse-cour bleue est en ébullition. Cet après-midi devrait être décisif dans le conflit opposant Michael Sik Yuen aux membres de l’exécutif du Parti mauricien social-démocrate (PMSD). Tout devrait se jouer au bureau politique des Bleus, qui se tiendra à 15 h 30, à l'Astor Court, à Port-Louis, où le ministre du Tourisme a été convoqué pour donner des explications sur ses absences répétées aux instances et fonctions du parti, dont le dépôt de gerbes sur la tombe de sir Gaëtan Duval le 5 mai. Mais, déjà, en cas d’expulsion de Michael Sik Yuen, des sources bien informées au PMSD parlent de «démission en masse». Dans sa circonscription n° 17 de Curepipe-Midlands, ses partisans de la régionale disent être prêts à le suivre.
 
Par ailleurs, Sik Yuen aurait déjà expliqué ses absences au leader des Bleus. C’est aujourd’hui que le bureau politique en prendra connaissance. Selon un proche du ministre des Finances, dans un courrier adressé lundi à Xavier-Luc Duval, Michael Sik Yuen a fait valoir qu’en sus de n’avoir pas reçu d’invitation pour la cérémonie de dépôt de gerbes le 5 mai, il était également en mission à Dubayy durant cette période.
 
Quant aux autres fonctions ou réunions où il ne s’est pas présenté, soit il était pris dans d’autres fonctions, soit il recevait les invitations à la dernière minute. Le dernier BP auquel il a participé remonte au 13 mars dernier.
 
Selon un proche du ministre des Finances, dans un courrier adressé lundi à Xavier-Luc Duval, Michael Sik Yuen a fait valoir qu’en sus de n’avoir pas reçu d’invitation pour la cérémonie de dépôt de gerbes le 5 mai, il était également en mission à Dubayy durant cette période.
 
Mahmad Kodabaccus, mandaté lors du dernier BP des Bleus, le 18 mai, pour adresser une lettre officielle à Michael Sik Yuen à ce sujet, n’a reçu aucune confirmation de la présence du ministre du Tourisme cet après-midi. «Il n’est pas question d’expulsion. On lui a demandé de venir s’expliquer. Nous allons l’écouter», a-t-il déclaré.
 
Alors que cette crise secoue le parti des bleus, la rumeur court qu’une rencontre a eu lieu  entre Xavier-Luc Duval et Sir Anerood Jugnauth, leader du remake de 2000. Sollicité pour une réaction par l’express, le vice-Premier ministre et ministre des Finances dément tout rapprochement. Il affirme qu’une telle rencontre n’a jamais eu lieu. «Cela fait longtemps que je ne l’ai pas vu, soit depuis qu’il a quitté la présidence», précise Xavier-Luc Duval à l’express.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires