Plusieurs enlèvements en Afghanistan à la veille des élections

Avec le soutien de

Une vague d''''enlèvements, dont celui d''un candidat, a illustré ce vendredi le climat d''insécurité dans lequel risquent de se dérouler samedi (18 septembre)&nbsp les élections législatives en Afghanistan.

&nbspAu&nbsp moins 18 autres personnes ont été kidnappées en plusieurs points du pays à la veille d''un scrutin que les talibans ont menacé de perturber. Ils ont menacé de lancer&nbsp des attaques le jour du vote, et&nbsp ont incité les électeurs à rester chez eux.

Ainsi, un millier de&nbsp bureaux de vote sur un total de 6 835 resteront fermés samedi en raison de craintes pour la sécurité des électeurs. Près de 300 000 soldats&nbsp et policiers afghans, appuyés par environ&nbsp 150.000 militaires étrangers, doivent garantir le bon déroulement du scrutin.

Ce scrutin législatif constitue un test pour le président afghan Hamid Karzaï, dont la réélection en 2009 a été entachée de "fraudes massives", selon les termes de Staffan de Mistura, représentant spécial des Nations unies pour l''Afghanistan.Depuis sa réélection, Hamid Karzaï s''est engagé à lutter contre la corruption, considérée par les pays occidentaux comme l''un des principaux freins à leur désengagement.

La principale crainte des observateurs pour le scrutin de samedi est d''assister à une faible participation, comme en 2009, en raison des menaces des talibans.
&nbsp
(Source: Reuters)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires