Pluies insuffisantes : Mare-aux-Vacoas et Mare-Longue tiendront jusqu’en mai

Avec le soutien de

La situation dans les hauts plateaux risque d’empirer dans les mois à venir si la pluie se fait toujours attendre dans la région de Mare-aux-Vacoas et de Mare-Longue. La Central Water Authority (CWA) prévoit que ces&nbsp deux réservoirs pourront assurer une fourniture d’eau pendant encore cinq mois au cas où il ne pleut pas.


Le niveau d’eau à Mare-aux-Vacoas continue à susciter des inquiétudes. Le plus grand réservoir de l’île n’est rempli qu’à 25,1% de sa capacité, les récentes averses qui ont arrosé l’île ces derniers temps&nbsp ayant épargné ces deux régions. En temps normal, si la pluie avait été au rendez-vous, Mare-aux-Vacoas aurait&nbsp affiché un taux de remplissage d’environ 60%.

La situation prévalant à Mare-Longue préoccupe également&nbsp la Central Water Authority. En effet, ce réservoir de 6,28 Mm³ est rempli à la moitié de sa capacité. A l’origine, il servait à l’irrigation, mais depuis quelque temps,&nbsp son eau est acheminée vers Mare-aux-Vacoas afin d’alimenter les foyers du Plateau central.

Dev Aukle, haut cadre de la CWA, explique que le volume d’eau extrait de Mare-aux-Vacoas s’élève à 44 000 m³ par jour. Mare-Longue y ajoute 25 000 m³. Notre interlocuteur souligne&nbsp que c’est grâce à cette mesure que la fourniture d’eau dans les hauts plateaux reste «adéquate ».

«Auparavant, nous puisions 120 Mm³ d’eau de Mare-aux-Vacoas. Mais depuis que le réservoir est à sec, nous ne pouvons extraire qu’un tiers de ce volume. Mais ce que nous ne réalisons pas, c’est que Mare-Longue subit lui aussi les conséquences du&nbsp manque de pluie », affirme-t-il.

Le haut cadre de la CWA rappelle que les deux réservoirs se situent dans le même « Catchment Area » où les pluies se font très rares depuis plus d’une année. «Avec le volume disponible, nous pourrons tenir jusqu’à fin mai si jamais les pluies se font toujours attendre. Mais la météo prévoit une amélioration », soutient notre interlocuteur.

Du côté de la station météorologique de Vacoas, on estime que Maurice pourra s’attendre à une saison de pluie « normale ». Krisna Busha, prévisionniste, explique que la&nbsp saison de pluie estivale commence en novembre et s’achève en mars. «Pour le mois de novembre et décembre, nous avons eu les pluies attendues. Et jusqu’à mars, nous&nbsp ne nous attendons pas à la même situation de l’année dernière. Cette année, nous aurons une saison normale avec sept à neuf formations cycloniques », indique le prévisionniste.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires