A Plaine-Verte : Nouvelle sortie de Shakeel Mohamed contre Pravind Jugnauth

Avec le soutien de

Le ministre du Travail, Shakeel Mohamed, a effectué une sortie en règle contre le leader du Mouvement socialiste militant (MSM). Il affirme que ce dernier était « un gros boulet » au pied du gouvernement.

« Un gros boulet a été enlevé de notre pied. » C’est ainsi que le ministre Shakeel Mohamed qualifie le départ de Pravind Jugnauth du gouvernement. Selon lui, le leader du MSM, alors qu’il avait la responsabilité d’occuper le portefeuille des Finances, n’avait accordé aucune importance à ceux qui veulent travailler.

Le ministre du Travail prenait la parole dans la soirée du dimanche 20 novembre, à Plaine-Verte, à l’occasion de la Fête de la Famille, organisée par le groupe Zenes Social Plaine-Verte.

Shakeel Mohamed a rappelé que lors du budget 2011, Pravind Jugnauth a refusé la concrétisation du projet visant à réduire à 50 % la location d’étals aux maraîchers de Cité-Martial. « Nous en avons discuté, cette année, avec le Premier ministre et Xavier-Luc Duval a aussitôt donné son accord. Ce que nous voulons, c’est non seulement aider le business à générer plus d’argent pour la création d’emplois, mais nous devons aider tout le monde », a-t-il ajouté.

« C’est un plaisir de travailler avec Xavier-Luc Duval. Au moins, il écoute lorsqu’on lui parle et il a un esprit pratique. Il y a une bonne entente et cela est important pour produire de bons résultats », a déclaré le ministre Shakeel Mohamed à la foule.

Faisant la comparaison avec la performance de l’alliance MMM/MSM il a déploré qu’en cinq ans – de 2000 à 2005 – le gouvernement d’alors n’avait dépensé que Rs 77,8 millions dans la région de Port-Louis en termes d’infrastructures. « Nous, en un an, nous avons dépensé plus de Rs 200 millions. Avant de terminer ce mandat, qui durera cinq ans, nous dépenserons plus de Rs 800 millions en infrastructures », a-t-il lancé.

« Des maisons seront construites nous apporterons des développements sportifs ainsi que des facilités en informatique pour les jeunes. Nous faisons ce qu’il faut. Ce que je vous demande, c’est de suivre le chemin que nous traçons et d’utiliser les facilités que nous vous offrons », a-t-il conclu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires