Pères, divorcés et sans emploi, ils veulent toucher des prestations sociales

Avec le soutien de

Photo d’archives du Bureau de la sécurité sociale de Terre-Rouge. Les prestations sociales ne sont pas accordées aux pères divorcés et sans emploi.

Ils estiment être victimes d’une grave injustice quant aux critères pour l’allocation de prestations sociales. Ces pères, regroupés sous l’association SOS Papa, en appellent au ministère de la Sécurité sociale.

Les critères pour déterminer les allocations sociales sont injustes, clame Darmen Appadoo, président de l’association SOS Papa. Ce dernier souligne que,  pour l’heure, seules les femmes divorcées sans emploi ou qui touchent un faible revenu peuvent prétendre à une prestation sociale. Qu’en est-il pour les pères, sans emploi et divorcés ? C’est pour cette raison que l’association a adressé une demande officielle en ce sens à la ministre de la Sécurité sociale, Sheila Bappoo, au Premier ministre et au commissaire de la Sécurité sociale.

Avec la mise sur pied de l’Equal Opportunities Commission et l’Equal Opportunities Tribunal, le ministère de la Sécurité doit reconsidérer les critères, soutient Darmen Appadoo. Son organisation, précise-t-il, est en présence de plusieurs plaintes. Il explique que les hommes divorcés ou séparés  doivent  s’occuper de leurs enfants et sont dans l’impossibilité  d’avoir un travail à plein temps. Du coup, ceux-là doivent composer avec un maigre salaire tandis que d’autres sont carrément sans emplois.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires