Paul Lemière : « Je serais présent lors de la prochaine séance du conseil de Beau-Basin-Rose-Hill »

Avec le soutien de

Le conseiller municipal travailliste Paul Lemière, dans une déclaration à lexpress.mu, évoque son retour au conseil municipal de Beau-Bassin/Rose-Hill en février prochain. L’opposition avait réclamé que son siège soit déclaré vacant pour absence prolongée.

Longtemps absent, le conseiller municipal travailliste de Beau-Bassin/Rose-Hill annonce son come-back pour le 8 février prochain, soit le jour de la prochaine séance du conseil. Paul Lemière affirme à lexpress.mu qu’il y sera présent, et de ce fait, la question de déclarer son siège vacant ne se pose plus. Il n’avait perçu aucune allocation depuis six mois, soit depuis son voyage en Australie.

Le siège de ce conseiller rouge était au centre d’un débat houleux entre le conseiller indépendant Dean Tirvengadum et le maire Norbert Froget lors de la séance du mercredi 25 janvier. L’opposition allègue que Paul Lemière perçoit toujours sa rémunération.

Paul Lemière se dit amusé que l’opposition se donne tout ce mal pour le déboulonner de son siège. « Je serais présent en chair et en os le 8 février prochain pour la réunion du conseil. Je n’ai pas touché à mes allocations depuis mon départ pour l’Australie. J’ai informé le maire que j’étais parti voir mes proches. Il n’y a rien, dans la loi, qui me l’interdit », souligne le conseiller.

Paul Lemière affirme que « c’est le travail de l’opposition. Ils accordent beaucoup d’importance à mes allocations. Ils doivent savoir que j’ai été le seul conseiller a avoir versé mon salaire dans le Plaza Appeal Fund, alors qu’aucun de ces conseillers de l’opposition ne l’ont fait ».

Sollicité sur cette affaire, le maire de Beau-Bassin/Rose-Hill Norbert Froget relativise. « La question de déclarer vacant le siège de Paul Lemière ne se pose pas. Ce dernier m’a indiqué qu’il serait présent lors de la prochaine réunion début février. Concernant ces allocations, la loi est claire : tant qu’il est en voyage à titre privé, il ne reçoit pas d’allocations », explique le maire Norbert Froget.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires