Paul Bérenger : «Une alliance PTr-MMM n’est pas on !»

Avec le soutien de

Paul Bérenger a tenu un point de presse ce lundi 26 août pour réaffirmer que l’alliance avec le MSM ne s’affaiblit pas et qu’ils iront ensemble aux élections de 2015.

Conférence de presse ce lundi 26 août pour mettre les points sur les i. Paul Bérenger, leader des Mauves, a tenu à s’expliquer face aux rumeurs quant la «fragilité» du Remake. «L’alliance MMM-MSM tient bon», a-t-il insisté.

«L’alliance MMM-MSM tient bon. Même si avec le PTr on aurait pu faire un 60-0, cette alliance n’est pason», précise le leader des Mauves, Paul Bérenger ce lundi 26 août. Ce dernier a tenu un point de presse pour s’expliquer sur la situation politique actuelle. D’autant plus que, depuis le week-end, les rumeurs se sont accentuées quant au fait que le Remake va mal…

D’abord, il y a eu les propos de Cassam Uteem à la radio la semaine dernière. Ce dernier avait affirmé que les partis devraient aller seuls aux élections et faire des coalitions par la suite. «Il faisait référence à une situation après bonne réforme électorale. E enn bon reform pena nanie a fer avec Remake», relève Paul Bérenger. Ce dernier ajoute que Cassam Uteem et lui-même «ena plein lamitie», mais que les propos de l’ex-président de la République n’engagent que lui et non tout le parti. Pour lui, la bonne formule est : une victoire de l’alliance MMM-MSM en sus d’une bonne réforme électorale.

Les rumeurs couraient aussi bon train d’autant plus que Paul Bérenger n’avait pas assisté à la conférence traditionnelle des Mauves, samedi 24 août. Alan Ganoo avait expliqué qu’il souffrait d’une intoxication alimentaire. «Samedi soir, si je n’étais pas malade, j’aurais assisté à un mariage auquel Navin Ramgoolam était invité. Mo ti pou akot Ramgoolam ek ti pou ena enkor plis palab», relève Paul Bérenger.

Samedi, le président du PTr avait, lui, profité de cette effervescence pour affirmer que le pire cauchemar de Jugnauth, c’est une alliance PTR-MMM. «Depuis 2005, PTr fait tout le contraire de ce que le MMM préconise», rétorque de son côté Paul Bérenger, qui explique ainsi que les deux partis ne regardent pas dans la même direction. Et qu’il n’est pas question d’alliance. 

Evoquant la réforme électorale, il ajoute qu’il ne reste que 5 à 6 % de travail à faire pour la compléter. Et dit espérer que ce dossier sera vite réglé, «si Ramgoolam pena aukenn hidden agenda».

Ecouter la déclaration de Paul Bérenger

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires