Paul Bérenger demande au gouvernement de mettre fin aux atteintes à la liberté de la presse

Avec le soutien de

Lors d’une conférence de presse, le samedi 5 juin, à Port-Louis, le leader de l’opposition a pris position contre le boycott des journalistes par le gouvernement. Il a aussi annoncé la contestation, à l’Assemblée nationale, de l’augmentation des prix des carburants.&nbsp


Le leader de l’opposition prend position contre le boycott des journalistes du groupe La Sentinelle par le gouvernement. Il demande aux autorités de mettre fin aux atteintes à la liberté de la presse.&nbsp Paul Bérenger a rappelé que maintenant ces pratiques sont connues à l’étranger, cela nuit à la réputation du pays. Surtout que&nbsp le cas a été repris et commenté par Reporters Sans Frontières, dit-il&nbsp «C’est très mauvais pour l’image du pays», soutient le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM).


Le chef de l’opposition, qui s’adressait aux journalistes, ce samedi 5 juin à l’hôtel Le Labourdonnais, à&nbsp Port-Louis, n’écarte pas la possibilité que les atteintes à la liberté de la presse fassent l’objet d’une « Private Notice Question » à l’Assemblée nationale.


Dans un autre ordre d’idées, Paul Bérenger, a déploré l’augmentation, «brutale», selon lui, des prix de l’essence et du diesel, suite au dernier exercice de l’Automatic Pricing Mechanism (APM), en date du 2 juin. «L’Association des Consommateurs Ile Maurice (ACIM) a eu raison de dire que c’est un vol déguisé au détriment des consommateurs», affirme Paul Bérenger.


Le leader du MMM a fustigé le ministre du Commerce, Showkutally Soodhun, pour avoir fait des «zigzags» concernant la gestion de la State Trading Corporation (STC). Au départ, selon Paul Bérenger, le ministre du Commerce avait réitéré sa confiance dans&nbsp le directeur de la STC, Ranjitsing Soomarooah. Toutefois, le ministre Soodhun devait cette semaine condamner tant la décision de l’APM que celle prise par la STC, d’acheter&nbsp une cargaison supplémentaire de produits pétroliers durant la campagne électorale. L’Opposition compte venir de l’avant avec des questions au Parlement et envisage même de présenter une «motion de disallowance» pour réclamer l’annulation de la dernière décision de l’APM.


Abordant le contentieux existant entre les autorités et les marchands ambulants, le leader du MMM juge la situation «révoltante». Il trouve inacceptable&nbsp que le gouvernement&nbsp n’ait toujours pas trouvé de solution à ce&nbsp problème.&nbsp «C’est un des plus grands échecs et trahisons de l’Alliance Sociale. Heureusement que les élections municipales ne sont pas loin», déclare Paul Bérenger.


Le leader des mauves a également réclamé que le gouvernement rende public l''''accord sur le&nbsp du projet Jin Fei. Selon un arrangement l’Etat mauricien a accordé une concession au gouvernement chinois sur plusieurs arpents de terres à Riche-Terre. Des planteurs ont été déplacés pour permettre la construction d’une nouvelle ville par les Chinois.


Finalement, Paul Bérenger a condamné l’attaque israélienne contre une flottille humanitaire à destination de Gaza. Bien qu’il n’apprécie pas le retard dans la réaction de Maurice à cet assaut, il dit qu’il espérer que le pays «continuera à garder la pression, en association avec la communauté internationale pour que le conflit israélo-palestinien se termine enfin».



&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires