Paul Bérenger calme le jeu sur une éventuelle mise en minorité du gouvernement Ramgoolam

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) est de moins en moins confiant de la capacité de l’opposition à mettre en minorité le gouvernement de Navin Ramgoolam. Il a suggéré à son bureau politique de s’armer de patience.

Paul Bérenger a été clair lors de la réunion du Bureau politique du MMM, ce lundi 2 avril 2012. Il ne faut pas s’attendre à un renversement de la majorité gouvernemental de sitôt. Le leader de l’opposition a conseillé aux dirigeants mauves de s’armer de patience car les éventuels transfuges ne sont pas encore prêts à faire le grand saut. Il a indiqué que certains ministres et députés hésitent encore et préfèrent attendre la rentrée parlementaire.

Ainsi, les dissidences annoncées par ce même Paul Bérenger il y a quelques semaines ne sont vraisemblablement pas pour l’immédiat. Le leader de l’opposition a également fait comprendre aux membres de son bureau politique qu’il ne faut pas chercher à débaucher des membres de la majorité à tout prix en faisant des promesses à tort et à travers.

La question de la répartition de tickets entre le MMM et Mouvement socialiste militant (MSM) a également été abordée. Paul Bérenger a expliqué qu’un comité constitué de Pravind Jugnauth et de son père Anerood pour le MSM et d’Alan Ganoo et de lui-même pour le MMM s’attellera à finaliser une liste de 60 candidats en prévision des élections générales anticipées. Le comité des quatre devra éliminer les obstacles à la constitution de cette liste, dès ce jeudi 5 avril, lors d’une séance de travail à la résidence de sir Anerood Jugnauth à La Caverne.

Plusieurs problèmes doivent être résolus. Par exemple, dans la circonscription No. 17 (Curepipe/Midlands) où le MSM tente d’imposer la candidature de Sunil Dwarkasing alors que le MMM n’envisage pas d’associer les siens à ce dernier dans aucune des 20 circonscriptions. Au No. 15 (Phoenix/La Caverne) le MMM souhaite conserver le ticket de Raffick Soreefan alors que Showkutally Soodhun s’est installé dans cette circonscription depuis 1987.

Au No. 1 (Grande Rivière Nord-Ouest/Port-Louis Ouest) c’est un éventuel nouveau venu, en l’occurrence Jean-François Chaumière, qui négocie avec le MSM et le MMM, qui pourrait poser problème. Si l’ex-ministre du Travail souhaite se joindre au MMM, c’est avec le MSM qu’il doit négocier son ticket.

Le cas de d’Ashok Jugnauth reste également à être réglé. Paul Bérenger estime que le leader de l’Union nationale doit bénéficier d’une investiture, mais il lui faut encore convaincre Pravind Jugnauth. Avec sir Anerood Jugnauth disposé à rencontrer son frère, cette étape n’est pas infranchissable. Mais Il faudra encore décider d’une circonscription pour accueillir le leader de l’Union nationale.

Toutefois, le leader du MMM s’est montré confiant de pouvoir aplanir la route vers la réédition d’une alliance avec le MSM selon les mêmes termes définis en 2000. Et cela avant que l’Assemblée des délégués mauve ne décide du sort du « Remake 2000 », le 14 avril prochain.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires