Paul Bérenger annonce la création d’un sénat en cas de victoire de son parti aux élections

Avec le soutien de

Un éventuel gouvernement dirigé par Paul Bérenger créera à Maurice un Sénat, comme il en existe en France. Le leader des Mauves a aussi annoncé qu’ Ashock Jugnauth, Ariane Navarre-Marie et Reza Uteem occuperont des fonctions d’état de première importance en cas de victoire de l’alliance MMM-UN-MMSD.
&nbsp
L’Assemblée des délégués du Mouvement Militant Mauricien (MMM) a approuvé, ce dimanche 12 avril, la liste des soixante candidats que ce parti alignera aux prochaines législatives. Lors de son intervention, Paul Bérenger a annoncé qu’un éventuel gouvernement MMM, introduira à Maurice un Sénat comme il en existe en France et en Inde. «J’annoncerai le nom de celui qui sera nommé président de ce sénat en temps et lieu», a déclaré Paul Bérenger.

Le leader du MMM a profité de la présence des quelques cinq cents délégués de son parti présents, à la salle des fêtes de la municipalité de Vacoas-Phoenix, pour donner des indications sur la composition d’un éventuel conseil de ministres&nbsp composé des membres du MMM et de ses alliés. Il a aussi donné des détails sur la hiérarchie au sein d’un tel régime.

C’est ainsi que Paul Bérenger a confirmé que le leader de l’Union Nationale (UN) sera le Deputy&nbsp Prime minister dans un éventuel gouvernement MMM-UN-Mouvement Militant Social Démocrate (MMSD).&nbsp

Le leader du MMM&nbsp a aussi indiqué que la députée du No. 1 (Grande Rivière Nord Ouest-Port Louis Ouest), Ariane Navarre Marie, pourrait être appelée à occuper des fonctions importantes à la tête de l’Etat. En effet, il se chuchote que cette dernière pourrait devenir la première femme à présider l’Assemblée nationale en cas de victoire de son parti.

Le candidat mauve du No. 2 (Port Louis Central-Port Louis Sud), Reza Uteem, est annoncé comme un futur&nbsp Senior Minister au sein d’un éventuel conseil des ministres dirigé par Paul Bérenger.&nbsp Invité à prendre la parole, Reza Uteem s’est présenté comme le chef de file des quatre circonscriptions Port louisiennes et le challenger du Vice-Premier ministre Rashid Beebeejaun.

Dans le deuxième volet de son discours, le leader des Mauves a fait un long réquisitoire contre la politique menée par le gouvernement de l’Alliance sociale.

Il s’en est, aussi, pris au Président de la République, Sir Anerood Jugnauth. Paul Bérenger&nbsp estime que ce dernier «&nbsp est&nbsp en train de finir sa carrière dans la honte» après les récentes déclarations sur sa participation dans la concrétisation de l’Alliance Parti Travailliste-Mouvement Socialiste Militant-Parti Mauricien Social Démocrate (PTr-MSM-PMSD).
&nbsp
Sir Anerood Jugnauth avait confié dans une interview au quotidien l’express qu’il se voyait comme le father figure de l’Alliance PTr-MSM-PMSD, comme sir Seewoosagur Ramgoolam l’avait été en 1983. Par la suite, le président du MSM, Shawkatally Soodhun avait déclaré, lors d’une réunion à Vacoas, qu’il avait personnellement&nbsp joué un rôle pour permettre à Sir Anerood Jugnauth et Navin Ramgoolam de conclure l’actuelle alliance PTr-MSM-PMSD.

Paul Bérenger&nbsp a aussi fait référence à Rama Sithanen qui n’a toujours pas donné d’indication sur la suite de sa carrière politique. Il parle de dégout des jeunes devant&nbsp la manière dont Navin Ramgoolam traite son ministre des Finances.

Le leader du MMM a conclu son intervention en promettant la victoire à ses troupes. «Après la défaite de 2005 que nous n’avons pas méritée, 2010 est l’heure de la revanche de l’histoire», a déclaré Paul Bérenger.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires