Paul Bérenger égratigne le président de la République, sir Anerood Jugnauth

Avec le soutien de

Ce n’est pas dans ses habitudes. Mais, lors de sa conférence de presse axée sur le prochain rapport de la Commission électorale concernant le découpage des circonscriptions, Paul Bérenger en a profité pour faire référence à Sir Anerood Jugnauth sur un plan purement politique.

«Nous nous souvenons tous de la manière dont il avait essayé de faire perdre son siège parlementaire à Navin Ramgoolam», glisse subtilement Paul Bérenger alors qu’il fait l’historique des différents rapports de la Commission électorale sur le découpage électoral. Il faisait référence à la manière bien particulière de l’ancien Premier ministre de traiter les dossiers politiques.

Auparavant, le leader des mauves a parlé de l’importance qu’un tel exercice soit fait dans le respect de la constitution. Le leader de l’opposition prévoit, dans cette optique, une conférence publique sous le thème de «Redécoupage électorale, unité national et démocratie» dans les semaines à venir.

Paul Bérenger est aussi revenu sur le DNA Bill, qui sera présenté en troisième lecture au Parlement. Il a exprimé son appréciation sur le fait que le gouvernement ait décidé de prêter une oreille attentive à ce que l’opposition avait à dire. «Nous attendons à présent les amendements qui seront proposés mardi prochain au Parlement», ajoute-t-il.

Le leader du MMM a aussi promis un ministre «a plein temps» pour le secteur de la pêche mais aussi pour l’art et la culture.

Pour ce qui est de Rodrigues, il sera question d’une consolidation de l’autonomie. Dans ces conditions, dit-il, un ministre dédié au dixième district ne sera pas nécessaire. Toutes ces propositions se retrouveront bien-sûr dans le programme électoral du MMM et de ses alliés.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires