Paul Bérenger à Stanley: "Une alliance MMM-MSM n’est pas à l’ordre du jour "

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) affirme qu´il n´y aucune alliance en vue alors que son parti, dit-il, subit un "harcèlement politique". Les mauves réclament des élections générales et proposent Paul Bérenger comme futur Premier ministre.

Le meeting du MMM dans le fief de son leader à Stanley, hier vendredi 14 octobre, n´a pas été un franc succès. A peine 2 000 personnes s´étaient déplacées pour écouter les dirigeants des mauves à quelques jours de la rentrée parlementaire.

Le leader du MMM a insisté sur le fait que son parti ne serait pas à la recherche d´un accord électoral. Il trouve amusant que le MMM soit courtisé de part et d´autre. Il affirme que le Mouvement Socialiste Militant (MSM) et le Parti Travailliste souhaite tous les deux contracter une alliance avec son parti. Il a également tenu "à éclaircir la situation" sur les rélations entre le MMM et le MSM.

"Nous serons ensemble au Parlement. Nous avons ajusté nos canons en direction du gouvernement. Mais la question d´alliance n´est pas à l´ordre du jour", a-t-il laché sous les applaudissements de ses partisans.

Paul Bérenger s´est amusé des déclarations des certains dirigeants du PTr, l´instar du nouveau secrétaire général des rouges, Kalyanee Jughoo qui estime que le population souhaite une alliance PTr-MMM.&nbsp "Nous sommes victimes de harcèlment politique", affirme le leader du MMM.

Paul Bérenger soutient que la meilleure solution pour le pays reste le retour aux urnes et l´élection d´un nouveau gouvernement.

Les autres orateurs du MMM ont également réclamé des élections anticipées. Ils souhaitent tous voir leur leader se présenter au poste de Premier ministre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires