Paul Bérenger: «Ramgoolam est en train de perdre son autorité au sein du gouvernement»

Avec le soutien de

Dans sa dernière rencontre avec la presse cette année,&nbsp le Mouvement militant mauricien (MMM) a fait une sortie en règle contre le Premier ministre. « 2012 a été une très mauvaise année pour Navin Ramgoolam, » estime le leader du MMM, Paul Bérenger.

Paul Bérenger a fait un survol de l''''année qui prend fin en affirmant que le Parti Travailliste a terminé l''année sur une mauvaise note alors que le MMM de même que le Remake 2000 sortent plus forts que jamais. Il souligne aussi qu''il viendra avec des réformes pour rendre le MMM plus fort en ajoutant que la question de relève ne se pose pas pour le moment.

Le MMM prévoit que 2013 sera l`année des élections législatives. Selon ce parti, les travaillistes ont eu un double choc aux élections villageoises et municipales. « Ramgoolam in ran li ridikil kan li dir li in gagne&nbsp eleksyon minisipal. Li in sombre dans le ridicule avek zafair Nandanee. Nou tou kone ki en politik le ridikil li mortel, » a affirmé Paul Bérenger. Sur l`affaire Nandanee Soornack, le leader du MMM s’est élevé contre le transfert de deux inspecteurs de police.&nbsp « L’affaire Nandanee, c`est une suite sans fin. Au niveau du MMM, nous ne prenons pas cette affaire à la légère. La police a agi illégalement. Nous mettons en garde le Commissaire de police. Il aura des comptes à rendre pli divan. Ki faire li ine pran aksyon cont zot ? Dominere mo pas aksepte, sirtou anver la police, » a insisté Paul Bérenger. Il explique qu''il ne compte pas baisser les bras concernant l''affaire Nandanee Soornack. Selon lui,&nbsp le PM s''est rendu ridicule en affirmant mardi au parlement qu''il a des renseignements sur le danger que court la principale concernée et en faisant des accusations contre Nando Bodha qui, selon le PM, suivrait Nandanee Soornack à la trace.&nbsp Il a, d`autre, part, souligné qu''il y a "cover up" dans au moins six scandales: le scandale immobilier impliquant les frères Timol, l’affaire Bangaleea, le dossier Gro Derek, le projet déjoué de trafic d''arme à feu, l’affaire TEC et le scandale de pédophilie à la MITD.

Le leader Mauves affirme que le Premier Ministre est en train de perdre son autorité au sein du gouvernement. "Navin Ramgoolam a perdu&nbsp il va jusqu''à parler de politique aux enfants de la Form VI lors d''une fonction," a critiqué Paul Bérenger.

Le leader du MMM a, par ailleurs, salué l’initiative du ministre du Travail, Shakeel Mohamed, de renvoyer les amendements aux lois du travail et d’avoir pris en considération les recommandations des syndicats et de l''Opposition. Pour finir Paul Bérenger a fait part de sa déception concernant le jugement de la cour Européenne des droits de l''homme et de la réaction "négative" de la Maison Blanche concernant les Chagos. Il promet que le prochain gouvernement prendra une initiative intelligente à ce sujet.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires