Paul Bérenger: «Le projet de centrale à charbon de CT Power ne se fera pas»

Avec le soutien de

De retour à Maurice pour trois semaines, Paul Bérenger a fait, face à la presse, un compte rendu de son premier passage en France dans le cadre de sa maladie. Il en a aussi profité pour commenter le projet de CT Power qu’il estime ne plus être viable.


Si la conférence de presse de ce vendredi 8 février était principalement consacrée au bilan de santé du leader du Mouvement militant mauricien et de l’opposition, Paul Bérenger, ce dernier a également brièvement commenté le jugement du Juge Eddy Balancy, ainsi que la fin de la grève de la faim de Jeff Lingaya. Paul Bérenger s’est dit heureux de constater, à son retour, que le militant écologiste a mis fin à sa grève de la faim.

C’est à l’heure des questions que Paul Bérenger a donné son avis sur l’avenir du projet de centrale à charbon de CT Power. Il estime que le projet n’est plus viable et que, finalement, il ne se fera pas. La question portait sur la contradiction entre la position radicale du Mouvement socialiste militant et celle plus mitigée, énoncée par l’actuel leader du MMM, Alan Ganoo.


«C’est vrai qu’il y a une petite nuance, mais si vous me demandez à moi, je vous dirai que le projet ne se fera pas. Et pour deux raisons. D’abord à cause des conditions que le tribunal de l’environnement a attachées à ce projet. Il n’est plus viable. Ensuite trop de temps a passé. D’autres projets ont déjà été réalisés et sont en voie de l’être. Le gouvernement a mal agi sur ce dossier», soutient Paul Bérenger.


Il a ensuite mis en garde quiconque qui essayerai de donner une tournure communale à cette affaire.

Plus tôt, Paul Bérenger a fait un compte rendu de son premier passage d’une semaine à l’institut Gustave Roussi, à Paris, dans le cadre du traitement contre son début de cancer à l’amygdale gauche. Il s’est dit très satisfait des examens pratiqués sous la houlette des experts de l’institut de santé et de recherche parisienne.

«Tout s’est passé pour le mieux possible», affirme Paul Bérenger.


Il a confirmé que les résultats ont démontré qu’une intervention chirurgicale ne sera pas nécessaire dans son cas. Et qu’il subira un traitement de radiothérapie de sept semaines accompagné d’un léger traitement de chimiothérapie au début, au milieu et à la fin des sept semaines. Ce qui devrait suffire pour le guérir complètement de son début de cancer. Les médecins sont optimistes à 80 %, indique-t-il.

&nbspPaul Bérenger a également fait comprendre qu’il participera aux réunions des différentes instances de son parti pendant les trois semaines où il sera à Maurice. Il sera aussi présent aux réunions de l’état-major de l’alliance MMM-MSM, les mercredis.


«Toutefois, je vais faire profil bas. Je laisserai le soin à Sir Anerood Jugnauth et à Alan Ganoo de commenter l’actualité», fait-il ressortir.


Par ailleurs, Paul Bérenger a chaleureusement remercié ceux qui l’ont accompagné au cours de ce premier voyage médical, notamment son fils, Emmanuel, son fidèle garde du corps, l’inspecteur Apaya ainsi que son médecin le Dr Zoubair Joomaye.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires