Paul Bérenger: «C’est clair que nous avons une police inféodée au Premier ministre»

Avec le soutien de

Réactions d’incompréhension et d’exaspération du leader du MMM, Paul Bérenger, après l’interrogatoire de Pravind Jugnauth, qui a duré pendant 16 heures aux Casernes centrales par le «Central Criminal Investigation Departement»(CCID).

«C’est inacceptable,» s’insurge Paul Bérenger, en dirigeant ses critiques envers la police et le Premier ministre.  Dans une déclaration à lexpress.mu, ce vendredi 4 janvier, le leader de l’opposition et du MMM, Paul Bérenger, s’est dit choqué par la durée de l’interrogatoire de Pravind Jugnauth, leader du MSM, par la CCID aux Casernes Centrales. Le leader du MSM a été interrogé pendant seize heures d’affilées du 3 au 4 janvier, suite à la plainte pour diffamation de la ministre Sheila Bappoo. Et ce, parce que ce dernier avait qualifié le gouvernement de «pédophile».

«Vous avez dit 16 heures d’interrogatoire, c’est ridicule. Je n’ai jamais entendu pareille chose. En plus un 3 janvier,» fulmine Paul Bérenger.

«C’est absolument choquant est inacceptable. La Police commence l’année très mal. Il est clair que nous avons une police la plus inféodée au Premier ministre,» constate le leader de l’opposition.

Paul Bérenger, estime que le Premier ministre y est pour quelque chose car «il est déboussolé depuis les dernières élections régionales et aussi par l’affaire Nandanee.» dit-il.

Le MMM tiendra son premier bureau politique mercredi prochain et prendra, par la suite, une position commune au sein du Remake 2000 sur cette affaire.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires