Paul Bérenger : « Ramgoolam encourage la politisation des associations socioculturelles»

Avec le soutien de

Paul Bérenger estime que Navin Ramgoolam est responsable de certains actes répréhensibles de quelques associations socioculturelles. Le leader de l’opposition fait un appel au Premier ministre pour que ces organisations ne soient pas politisées.

« Les actions de certaines organisations socioculturelles sont dangereuses. Des déclarations de Navin Ramgoolam les incitent à agir de façon outrageuse ». C''''est ce qu''a avancé le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM), lors d’une conférence de presse, le samedi 18 septembre 2010, à l’hôtel Le Labourdonnais, à Port-Louis. Le leader de l’opposition a formellement lancé un appel au Premier ministre. Il demande à ce dernier de mettre un terme à la politisation de ces mouvements.

Paul Bérenger est également revenu sur les menaces de Navin Ramgoolam à l’encontre de la presse. « La liberté d’expression et celle de la presse ne sont la propriété de personne. Elles sont inscrites dans la Constitution », a-t-il indiqué.

Le leader du MMM&nbsp a également évoqué le drame qui a&nbsp choqué le pays au&nbsp début de cette semaine : le meurtre de Patricia Martin, sept ans, violée et brûlée vive par son oncle.&nbsp Paul Bérenger demande que que toute la lumière soit faite sur cette affaire. Plus particulièrement sur la responsabilité de la Child Development Unit (CDU), du ministère de l’Egalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille.

Le leader des mauves affirme que la ministre Sheila Bappoo n’aurait pas répondu à une question de Satish Boolell. Le député de Curepipe-Midlands voulait savoir si la&nbsp fillette avait été auscultée par un médecin, durant l’intervention de la CDU chez elle, à Richelieu.

Paul Bérenger devait aussi faire une sortie contre le gouvernement britannique. Il trouve que le premier ministre anglais, David Cameron tergiverse trop au sujet du retour des Chagossiens sur leur île natale. « C’est honteux de la part du gouvernement britannique », s’insurge Paul Bérenger.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires