Paul Bérenger : « Impossible de prendre au sérieux le nouveau discours programme »

Avec le soutien de

Selon Paul Bérenger, le nouveau discours programme du gouvernement n’est pas à prendre au sérieux. Il déplore que le gouvernement ait proposé un plan d’action répétitif, contrairement à celui de 2010.

Même s’il dit n’avoir pas écouté le nouveau discours-programme du gouvernement dans sa totalité, le leader de l’opposition a estimé que le plan d’action de la majorité ne peut être pris au sérieux. Selon Paul Bérenger, le gouvernement a présenté un programme qui n’a pas été rédigé sur une base électorale, contrairement à celui de 2010.

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) intervenait lors d’un congrès de son parti au Village Hall de Rivière-des-Anguilles, le lundi 16 avril 2012, dans le cadre de la campagne de mobilisation des mauves pour le meeting du 1er mai. Rappelons que l’opposition a boycotté le discours-programme qui a été lu le lundi 16 avril, au Sir Harilall Vaghjee Hall, à Port-Louis, par la présidente de la République par intérim, Monique Ohsan-Bellepeau.

« Ce programme est une répétition de celui proposé par le gouvernement Ptr/MSM/PMSD de 2010. On a même l’impression d’entendre Xavier-Luc Duval dans ce discours programme », a déclaré Paul Bérenger. Le leader de l’opposition a également déploré que le gouvernement « n’ait pas fait grand-chose » en ce qu’il s’agit de la réforme électorale.

Paul Bérenger est aussi revenu sur les nominations au sein de l’Equal Opportunities Commission, faites, selon lui, sans consultation. « Navin Ramgoolam est un menteur quand il a dit, dans un quotidien cet après-midi, qu’il y eu des consultations entre nous deux à ce sujet. Il m’a appelé jeudi en m’informant qu’il allait m’envoyer un document. J’ai attendu durant tout l’après-midi mais en vain. Ce n’est que dans la soirée que j’ai reçu sa correspondance, alors que le Conseil des ministres avait procédé à la constitution de l’Equal Opportunities Commission le lendemain », a-t-il expliqué.

Il a exprimé des doutes quant à la nomination de Brian Glover à la présidence de cette commission. « Il faut une personne d’expérience », a-t-il souligné, tout en déplorant la présence d’un nominé politique dans la liste des membres de l’Equal Opportunities Commission.

Prenant la parole lors de ce congrès, le secrétaire général du MMM, Rajesh Bhagwan, a estimé que le gouvernement a présenté un programme sans avenir. « C’est nous qui faisons leur programme ! » a-t-il lancé. Selon lui, la majorité de la population se trouve du côté de l’alliance MSM-MMM.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires