Paul Bérenger : « Il faut manquer de dignité pour se comporter comme Sithanen le fait »

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) mobilise ses troupes en leur disant que Navin Ramgoolam n’est pas aussi fort qu’il le prétend. Paul Bérenger a aussi commenté les démêlés de Rama Sithanen avec le Parti Travailliste. C’était lors du lancement de la campagne du MMM au No. 16 (Vacoas-Floréal).

C’est un Paul&nbsp Bérenger très en verve qui a pris la parole, ce mardi 06 avril, à Vacoas, lors de l’inauguration du quartier-général mauve pour la circonscription No. 16 (Vacoas-Floréal). Il a exhorte ses fidèles à se mettre au travail en affirmant que ses adversaires ne sont pas aussi forts qu’ils le prétendent.

«Moi, avec mes 40 ans d’expérience politique, je savais que Ramgoolam n’était pas aussi fort qu’il a voulu le faire croire. Je savais que c’était du bluff. La preuve c’est qu’il s’est précipité vers le Mouvement Socialiste Mauricien dès que le MMM lui a claqué la porte. Il disait qu’il avait toutes les cartes en main.&nbsp Finalement on a vu qu’est c’est lui le joker », lance Paul Bérenger sur le ton propre à un meeting public.

Le leader du MMM maintient que c’est dans la panique que le Premier ministre a choisi de dissoudre le parlement. «Je n’ai jamais vu un body-language qui trahi autant la panique», affirme Paul Bérenger en guise d’encouragement à ses troupes.

Paul Bérenger n’a pas non plus manqué de commenter l’épisode Sithanen dans le feuilleton politique. Il décrit l’attitude de Navin&nbsp Ramgoolam face à son actuel ministre des Finances comme un manque d’humanité. «D’un autre côté, Il faut manquer de dignité pour se comporter comme Sithanen le fait», ajoute-t-il, égratignant par la même le Grand argentier qui est finalement rentré dans les rangs, sans pour autant, obtenir des garanties qu’il sera&nbsp ministre des Finances d’un éventuel gouvernement PTr-MSM-PMSD, comme il l’avait exigé.

Le Président de la République a lui-aussi pris pour son grade. Le leader du MMM a commenté l’interview que sir Aneerood Jugnauth a accordée à l’Express en fin de semaine dernière. «J’ai honte pour lui. C’est lamentable. Surtout après ce que l’Alliance Sociale lui a fait subir après les élections de 2005», déclare Paul Bérenger sur un ton indigné.

Il a conclu son intervention en demandant aux militants de travailler d’arrache-pied pour une victoire totale du parti dans la circonscription No. 16 (Vacoas-Floréal).&nbsp Il a donné rendez-vous à ses partisans à Plaine Verte lundi prochain pour le premier meeting du MMM.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires