Patrick Assirvaden : «La justice est applicable pour tous, membres d’un parti ou pas»

Avec le soutien de

Le président du Parti travailliste (PTr), Patrick Assirvaden, n’a pas manqué d’évoquer le scandale judiciaire qui défraie actuellement la chronique et certains aspects du Criminal Appeal Bill, lors de la conférence de presse de l’alliance gouvernementale ce samedi 20 juillet.
 
«Il se peut que dans le passé le bookmaker, Michel Lee Shim, était membre du parti rouge, mais la justice se doit d’être applicable pour tout un chacun», martèle Patrick Assirvaden. D’ailleurs, dans un communiqué du chef juge, l’affaire de falsification alléguée de documents de justice est également d’actualité. Il est, toutefois mentionné que la prudence est de mise en ce qui concerne les commentaires qui circulent à propos de ce scandale car le fait de ternir l’image judiciaire n’est en aucun cas un avantage pour les compatriotes mauriciens.
 
Le président du PTr, a, pour sa part, ajouté que même si certains pensent que Lee Shim est proche du parti et que même si ce dernier mentionne que c’est le cas, cela ne peut insinuer que les partisans doivent être au courant de tout ce qu’il fait et qu’ils y sont impliqués. Ce dernier a même laissé entendre que le bookmaker serait proche du leader du Mauricien social démocrate (MSM), Pravind Jugnauth mais que, toutefois, ce dernier n’est pas aussi visé qu’eux dans toute cette affaire.
 
Dans la même foulée, Patrick Assirvaden, a fait mention du Criminal Appeal Bill. Selon lui, ce projet de loi a pour but d’«inciter à un esprit de dialogue». Il a ajouté que «le gouvernement ne compte en aucun cas imposer quoi que ce soit. De plus, il espère trouver un consensus au parlement et certaines des propositions de l’opposition sont même étudiées». 
 
Quant à l’ex-membre du Mouvement militant mauricien (MMM), Abdullah Hossen, qui était aussi présent à la conférence, il a mentionné qu’il y a deux grands patriotes, notamment le chef du gouvernement, Navin Ramgoolam et le leader des mauves, Paul Bérenger. Ce dernier a ajouté que le «bon sens» prévaut au sein de l’opposition et que cela est un bon signe.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires