Patrick Assirvaden allègue que l’affaire Khamajeet serait un complot du MSM

Avec le soutien de

Le président du Parti Travailliste Patrick Assirvaden se demande si la controverse autour du député Dhiraj Khamajeet, ne serait pas un complot ourdi par le Mouvement Socialiste Militant (MSM). C’est ce qu’il a déclaré ce mardi 27 septembre, lors d’un congrès à Vacoas.

« Le MSM est prêt à tout pour sauver sa peau », propos tenu par Patrick Assirvaden député de la circonscription No 15 (La Caverne/Phoenix). « Lorsque j’analyse de près ce qui s’est passé avec le député Dhiraj Khamajeet, je me demande si ce n’est pas un complot qui a été ourdi par les membres du MSM, afin de piéger le Parti Travailliste », a-t-il poursuivi. Un journaliste de Radio Plus avait enregistré en micro caché une conversation entre le Private Parliamentary Secretary (PPS), Dhiraj Khamajeet, et ses mandants de la circonscription No 9 (Flacq/Bon Accueil). Dans cet élément sonore, on entend le député du Parti Travailliste promettre à ses électeurs des postes au sein des ministères.

Lors de ce congrès politique, plusieurs intervenants ont également pris la parole dont le ministre de l’Enseignement&nbsp supérieur&nbsp Rajesh Jeetah. Ce dernier est revenu longuement sur l’affaire MedPoint. Il a laissé entendre qu’aucun membre du gouvernement n’était au courant de la seconde évaluation de la clinique racheté par l’Etat au coût de Rs 144, 7 millions « C’est faux de venir dire que le rachat de la clinique MedPoint par l’Etat avait été conclu exprès dans le but de piéger le MSM », a-t-il déclaré.

La ministre de la Sécurité Sociale a,&nbsp pour sa part, fait une sortie en règle contre l’ancien ministre des Finances. Sheila Bappoo affirme que Pravind Jugnauth n’avait aucune considération pour les enfants en difficulté. « Lorsque je lui ai demandé de décaisser Rs 4 millions pour mon ministère, afin que je parvienne à venir en aide aux enfants pauvres et maltraités, Pravind Jugnauth m’avait tout simplement fait savoir que c’était impossible. En revanche cela n’a pas été difficile pour lui d’offrir Rs 144.7 millions à son beau-frère le Dr Krishan Malhotra, ancien directeur de la clinique MedPoint », a-t-elle ironisée.

Les autres intervenants : Suren Dayal, Lormus Bundhoo, Rihun Hawoldar, le Dr Abu Kasenally n’ont également pas épargné leurs anciens alliés. Ils ont à tour de rôle exprimé leurs regrets d’avoir soutenu le MSM en 2009 lors des élections partielles, et en 2010 aux élections générales.

&nbsp« Je me suis sacrifié en 2009, afin que Pravind Jugnauth se fasse élire lors des élections partielles à la circonscription No 8 (Moka/Quartier-Militaire), et il n’a pas hésité à poignarder Navin Ramgoolam. C’est un traître », a fustigé le ministre de l’Intégration Sociale, Suren Dayal.
&nbsp


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires