Patrick Assirvaden: «Alan Ganoo doit donner son opinion sur les propos de SAJ»

Avec le soutien de

Le président du Parti travailliste (PTr) accuse Sir Anerood Jugnauth (SAJ) d’avoir élaboré sa «soi-disant bombe», sur des mensonges. Il demande au leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Alan Ganoo, de prendre position sur ces «dénonciations».

Nouvelle sortie virulente de Patrick Assirvaden contre le leader du Remake 2000, Sir Anerood Jugnauth, lors de la conférence de presse de l’alliance gouvernementale au Square Guy Rozemont à Port-Louis, ce samedi 23 mars. Commentant les allégations sur les transactions foncières entre Nandanee Soornack et l’homme d’affaires, Didier Maingard, le porte-parole des rouges affirme que SAJ a tenu ces propos dans l’unique but de «distiller le doute dans l’opinion publique». Et ceci, dit-il, «avec la complicité de certains relayeurs au sein de la presse».

Patrick Assirvaden croit savoir que le MMM n’est pas sur la même longueur d’onde que son partenaire d’alliance, le Mouvement socialiste militant (MSM), sur cette affaire.

«Il y une différence de culture entre le MMM et le MSM. Nous connaissons Alan Ganoo comme quelqu’un qui a beaucoup de réserve. Donc comme leader de l’opposition, nous lui demandons de donner son opinion sur les propos de SAJ», martèle le président du PTr.

Dans une conférence de presse la semaine dernière, SAJ a, effectivement, parlé d’un projet de développement de Didier Maingard qui aurait été approuvé par le Conseil des ministres. Il a aussi allégué que l’activiste du PTr, Nandanee Soornack, aurait hérité, en contrepartie, d’une maison coloniale d’une valeur de Rs 30 millions, sans rien débourser. Le notaire Maigrot, qui a rédigé l’acte de vente, dément catégoriquement ces allégations.

Patrick Assirvaden estime, pour sa part, que le démenti apporté à plusieurs niveaux, y compris par le conseil de district de Rivière-Noire, sont des véritables gifles que SAJ aurait pris «en plein visage».

«De plus, ce matin, dans un communiqué de presse, le notaire Didier Maigrot a indiqué que l’achat et la vente de la résidence en question s’est fait selon les règles établies». Le député de la majorité gouvernementale soutient que SAJ «est aveuglé par sa haine pour le Premier ministre et par son empressement à sauver son fils, Pravind».

«Pour nous, au PTr, ce n’est pas une erreur mais de la diffamation criminelle. Car Anerood Jugnauth a propagé des fausses nouvelles dans le but de jeter de la boue et de salir», fulmine le président du PTr.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires