Patrick Assirvaden : « Bérenger sait qui est intervenu pour accéler l’acquisition de Medpoint par l’Etat »

Avec le soutien de

Le président du Parti Travailliste affirme que Paul Bérenger connaît  l’identité de la personne qui a demandé au ministère des Terres et du Logement d’accélérer les procédures pour que l’état puisse acquérir la clinique MedPoint au plus vite.

L’affaire MedPoint a été de nouveau évoquée par le président du Parti Travailliste, Patrick Assirvaden à l’occasion d’un congrès de mobilisation à Eau-Coulée, le jeudi 26 avril 2012, devant une assistance moyenne de 200 personnes.  La clinique MedPoint  a été achetée par l’état au coût de Rs 144.7 millions du beau-frère du leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM) Pravind Jugnauth

Patrick Assirvaden indiqué que le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM) ainsi que le secrétaire général du parti Rajesh Bhagwan sont parfaitement au courant de l’identité de la personnalité qui a appelé au ministère des Terres et du Logement pour que l’acquisition de la clinique MedPoint se fasse avant le 1er janvier 2011. « Dépassé le 31 décembre, il aurait fallu au clan de la famille Jugnauth de payer une taxe de Rs 25 millions », a-t-il indiqué.

Le président des rouges a aussi dit qu’il trouvait chagrinant le traitement du MMM à l’égard de ses membres. Patrick Assirvaden affirme que les mauves est en train de procéder à des sacrifice au profit du MSM. « Lysie Ribot, Veda Balamoody , Franco Quirin sont autant de militants qui seront sacrifiés tout cela pour un parti qui ne représente même pas 3% », a-t-il soutenu.

Patrick Assirvaden a aussi commenté la déclaration de Paul Bérenger qui avait réclamé la résiliation du contrat de Mangalore Refieneries pour la fourniture de carburant à Maurice. Selon le député de la majorité gouvernementale c’est tout à fait irresponsable de réclamer une telle chose. La firme indienne pétrolière a selon lui permis à Maurice de faire de grandes économies.

La ministre de la Sécurité Sociale Sheila Bappoo a, elle, répondu aux attaques de Pravind Jugnauth qui reproche à cette dernière d’avoir placé sa fille au siège de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) à Londres. « Ma fille a postulé pour ce poste après avoir vu une annonce dans les journaux. Ce n’est pas parce qu’elle se trouve être la fille d’une ministre qu’elle n’a pas le droit de travailler », a-t-elle déclaré. Elle a également indiqué qu’elle compte entamer des poursuites judiciaires contre le leader du MSM.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires