Pas de liberté provisoire à Hemant Bangaleea, accusé d`escroquerie

Avec le soutien de

Le tribunal de Pamplemousses a refusé la liberté conditionnelle à Hemant Bangaleea. L’activiste politique de Triolet, a été inculpé d’escroquerie et de faux et usage de faux, suite à une plainte de son partenaire d’affaires.

Arrêté, le dimanche 18 novembre 2012, à son bungalow à Pointe-aux-Biches, Hemant Bangaleea a fait face en début d’après-midi, ce lundi 19 novembre, à une première comparution devant la justice. Le tribunal de Pamplemousses lui a refusé la liberté sous caution car la police craint qu’il puisse entraver le cours de la justice, influencer des témoins voire fuir la justice.

L’affaire sera à nouveau entendue le 26 novembre prochain. Hemant Bangaleea, un ex-chauffeur connu comme l’homme à la valise de Rs 300 millions en cash, s’est de nouveaux invité dans l’actualité suite à une plainte de son partenaire d’affaires, Nitesh Ramdhary. Ce dernier, un habitant de Triolet également, affirme avoir été victime d’une escroquerie de Rs 40 millions sur transactions foncières en Inde. De plus, il affirme avoir été victime de menaces de mort, de tentative d’agression et de meurtre.

Le Central Criminal Investigation Department (CCID), qui mène l’enquête, a saisi des documents et des ordinateurs chez Hemant Bangaleea.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x