Parlement : une PNQ prévue lors de la séance consacrée aux débats sur l’avortement

Avec le soutien de

Reprise des débats sur la dépénalisation partielle de l’avortement à l’Assemblée nationale, ce vendredi 8 juin. Quatorze orateurs interviendront au cours de cette séance. La Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition portera également sur le même sujet.

Le leader de l’opposition, Paul Bérenger, avait réclamé une séance spéciale consacrée aux débats sur les amendements proposés au Code pénal en vue d’autoriser l’interruption de grossesse dans certains cas spécifiques. Il aura droit à une deuxième, ce vendredi 6 juin. Toutefois, le leader de l’opposition qui n’avait pas exercé son droit à une Private Notice Question (PNQ) lors des travaux parlementaires de vendredi dernier, le fera cette semaine.

En effet, Paul Bérenger a prévu d’user de ses privilèges de leader de l’opposition pour interpeller un ministre de la majorité. Une question qui, précise-t-il, sera liée à celle de mardi dernier qui avait été adressée au ministre des Infrastructures publiques et du Transport terrestre et axée sur le projet de métro léger.

C’est le député du Mouvement militant mauricien (MMM), Adil Ameer Meea, qui relancera les débats sur le projet de loi portant sur la dépénalisation partielle de l’avortement. Il faut dire que le jeune élu s’est déjà rangé du côté de ceux qui sont contre ce texte.

Son intervention sera suivie de 13 autres. Les intervenants programmés pour la séance de ce vendredi sont Abu Kasenally, Nita Deerpalsing, Diraj Singh Khamajeet et Abdoulah Hossen, du côté de la majorité. Prithvirajsing Roopun, Françoise Labelle, Nando Bodha, Cehl Meeah, Deven Nagalingum, Franco Quirin, Veda Baloomoody, Steve Obeegadoo et Rajesh Bhagwan prendront la parole chez l’opposition. C’est du moins la liste arrêtée après concertations entre le Chief Whip&nbsp et le Whip de l’opposition.

Le leader-adjoint des mauves demandera, lui, l’ajournement des travaux au mardi 12 juin. Il il précèdera alors au micro Xavier-Luc Duval et Pravind Jugnauth. Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, interviendra ensuite avant que l’Attorney General ne résume les débats. Le projet de loi sera très probablement examiné en comité et mis au vote le même jour.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires