Parlement : Sheila Bappoo interrogée sur la mort de la petite Pallavee Acheemootoo

Avec le soutien de

L’éventuelle responsabilité de la Child Development Unit dans la mort tragique de la petite Pallavee Yoshini Acheemootoo fera l’objet d’une question parlementaire lors de la prochaine session de l’Assemblée nationale.

Steve Obeegadoo s’intéressera à la mort de cette petite fille qui devait fêter son troisième anniversaire dans deux mois. Il interrogera la ministre de l’Egalité des genres, de la Protection de la famille et du Développement de l’enfant sur les responsabilités alléguées de la Child Development Unit (CDU) dans cette affaire.

Pallavee Yoshini Acheemootoo a succombé à une lacération du cœur au domicile familial à Vallée-Pitot, le 28 juin dernier. Deux jours plus tard, le compagnon de la mère, Fekar Sheikh Madar, 23 ans, est passé aux aveux. Il a expliqué dans sa déposition que la petite est décédée après qu’il l’eut violemment projetée contre un sofa.

La mère de la victime, Hannah Alida Acheemootoo, née Toophany, 29 ans a également été arrêtée dans cette affaire.
Le chef du service médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a révélé que la petite Pallavee était une enfant régulièrement battue. Elle portait des traces d’agression sur tout son corps au moment de l’autopsie.

La grand-mère paternelle de la victime, Kamalambal Acheemootoo, avait confié, à la suite des aveux du suspect, qu’elle avait déjà alerté la CDU sur le fait que Pallavee était une enfant maltraitée.

Le lendemain de la mort de la petite fille, la ministre Sheila Bappoo avait expliqué, dans une déclaration à la presse, que la CDU avait, effectivement, rendu visite à la petite Pallavee, chez elle et cela à trois reprises. Toutefois, les officiers de la CDU n’avaient rien remarqué de suspect, selon la ministre.

Quant au suspect, il a été traduit en cour et une charge n’assassinat a été retenue contre lui. Il a été reconduit en cellule policière. Hannah Alida Acheemootoo est, elle aussi, toujours en détention. La police souhaite la poursuivre pour obstruction à la justice. Elle avait, dans un premier temps, essayé de couvrir son compagnon. L’avis du Parquet a été recherché à ce sujet.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires