Parlement : Ramgoolam fait une nouvelle sortie contre ceux qui ne produisent pas de résultats

Avec le soutien de

Après une première sortie contre les « canards boiteux » au  Mauritius International Investment Forum’, le 15 juin dernier à l’hôtel Intercontinental à Balaclava, Navin Ramgoolam a, une fois de plus, déclaré  qu’il faut éviter toute « satisfactory underperformance». C’était en réponse à une question de la backbencher Nita Deerpalsingh, ce mardi 28 juin au parlement.

«Il n''''y a pas de place pour la complaisance. Nous avons encore des positions plus élevées à atteindre dans plusieurs domaines. Nous sommes conscients que l’avancement de la nation exigera plus qu''un ensemble de politiques bien conçues », a-t-il dit. Le Premier ministre répondait alors à une question de la backbencher Nita Deerpalsing au Parlement.

La députée voulait savoir si Navin Ramgoolam allait considérer l’institution d’une unité de Policy Guidance  and Prioritization, placée sous la tutelle de son bureau. Elle faisait surtout référence aux gros projets du gouvernement, allant même jusqu’à déclarer à une question supplémentaire que certaines personnes se prendraient pour le « Think Tank » du gouvernement. Remarque qui n’a point laissé insensibles les membres de l’opposition.

Navin Ramgoolam a répliqué être également en faveur du fait que des projets de grande envergure soient placés sous la responsabilité de son bureau. Il a indiqué que depuis 2005, le gouvernement a initié un processus de changement à différents niveaux pour la création d''une société moderne, novatrice et prospère. Ce sont les mesures audacieuses et décisives prises par le gouvernement, a-t-il ajouté, qui ont permis au pays de surmonter la pire crise financière depuis les soixante dernières années.

D’où la nécessité, a-t-il poursuivi, d’un contrôle étroit des grands projets gouvernementaux afin d''assurer leur mise en œuvre efficace et opportune. Il a cité en exemple les projets de Maurice Ile Durable (MID), les travaux d’infrastructures, l’aéroport, le métro léger et le système de gestion d’eau.

Navin Ramgoolam a, par la même occasion, indiqué que la première phase du projet de métro léger sera axée sur le couloir Curepipe - Port-Louis.  Avant d’ajouter que cette première phase fait partie d''un projet beaucoup plus important, à savoir un système qui couvrira éventuellement toute l''île. De grands projets qui méritent un mécanisme de suivi spécial afin d''assurer leur achèvement en temps opportun.

C''est précisément la raison pour laquelle, a-t-il poursuivi, que le gouvernement a mis en place une High Level Project Monitoring Unit sous l''égide de son bureau. Cette unité, qui sera présidée par le secrétaire du Cabinet et chef de la Fonction publique, Suresh Seebaluck, a été chargée de la responsabilité du suivi de la mise en œuvre rapide de politiques importantes et spécifiques des grands projets du gouvernement.

Il est en faveur de l’adoption d’une vision à long terme du développement économique et social  de l’île et propose un plan pour les vingt-cinq prochaines années. Il a fait référence, ici, à  un précédent document intitulé « Vision 2020 – The National Long Term Perspective Study ».

Il envisage la mise en place d''une équipe multidisciplinaire comportant des professionnels éminents, tant de Maurice que de l''étranger, en vue d’élaborer un document similaire qui reflétera la vision à long terme pour les vingt-cinq prochaines années et offrira une perspective beaucoup plus large pour le développement de l’île.

Alan Ganoo a également interpellé Navin Ramgoolam sur ce sujet. Selon le député du Mouvement Militant Mauricien (MMM), l’ancien ministre des Finances, Rama Sithanen, aurait participé aux réunions dudit comité. Suite à quoi, le leader de l’opposition, Paul Bérenger, n’a pas manqué de lancer une pique aux parlementaires du Mouvement Socialiste Mauricien (MSM) : «pas faire walk out MSM».

Toutefois, le chef du gouvernement a formellement démenti la participation de Rama Sithanen à ces réunions.


 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires