Parlement : Pression allégée de l’opposition MMM lors du Prime Minister’s Question Time

Avec le soutien de

Les élus du Mouvement militant mauricien (MMM) ne risquent pas d’entrer en confrontation avec Navin Ramgoolam à l’Assemblée nationale le mardi 14 juin. Les sept interpellations adressées au chef du gouvernement semblent peu propices à des moments de tension.

La session parlementaire de ce mardi 14 juin s’annonce plutôt calme pour le Premier ministre. Navin Ramgoolam ne sera pas très sollicité par les élus mauves. Les thèmes choisis pour les sept questions inscrites à l’agenda du Prime Minister’s Question Time (PMQT) ne devront pas non plus mettre à l’épreuve la patience de Premier ministre.

Sera très attendue la déclaration du Premier ministre sur l’introduction du kreol comme langue autorisée à l’Assemblée nationale. Prévue à l’ordre du jour des travaux parlementaire des deux dernières séances de PMQT, Navin Ramgoolam n’a pas eu l’occasion jusqu’ici l’occasion de répondre à la question du Whip de l’opposition. Rajesh Bhagwan invite Navin Ramgoolam à prendre position sur le sujet.

Rajesh Bhagwan interrogera, par ailleurs, le Premier ministre sur le nombre d’étrangers actuellement employés par la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). Alan Ganoo interpellera, lui, le chef du gouvernement à propos de l’enquête sur les propriétés foncières acquises par des étrangers.

L’enquête en question avait été initiée par le Bureau du Premier ministre suite à des allégations d’abus et de malversations dans les procédures établies régissant ce type de transaction. Elle avait été placée sous la responsabilité du député de la majorité, Abdullah Hossen.

Joe Lesjongard s’intéressera, pour sa part, à la formation des convoyeurs de fonds alors que Deven Nagalingum a fait inscrire à son nom deux interpellations sur la force policière. Autre question sur la police, celle de Raffick Sorefan sur le fonctionnement du poste de police de Phoenix.

Navin Ramgoolam devra également se prononcer sur l’éventualité d’une baisse de tarif pour le renouvellement des passeports perdus lors d’un vol où d’un incendie. Le coût actuel est de Rs 5 000.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires