Parlement : premières questions inspirées par le rapport de l’Audit

Avec le soutien de

La séance parlementaire de ce mardi 3 août verra la premier salve de questions faisant suite aux critiques du dernier rapport de l’Audit sur la gestion des fonds publics.

Au ministre des Technologies de l’information et de la communication, Chellumbrum Pillay, le député mauve de Port Louis Sud-Port Louis Central (No 2), Reza Uteem, demande des précisions sur le Microsoft Enterpise Agreement pour l’achat de licences d’exploitation informatiques d’un montant de Rs 223 millions.

Le ministère des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), dans sa réponse aux commentaires du directeur de l’Audit, décline toute responsabilité dans cet achat. Le ministère soutient qu’une correspondance a même été envoyée au ministère des Finances à ce sujet. Des réserves y sont exprimées par rapport au contrat signé avec Microsoft. Le courrier fait état du coût élevé des licences et de la capacité limitée des services de l’Etat à exploiter les 7 000 licences.
Le député du No. 2 veut savoir si une évaluation des besoins de l’Etat en matière software a eu lieu avant la signature de l’accord. Chellumbrum Pillay devra ensuite expliquer les procédures suivies pour l’allocation du contrat d’achat , devant aussi indiquer si d’autres fournisseurs ont été considérés.

Le deuxième député de Rose Hill-Stanley (No. 19) reviendra, lui, sur les commentaires du directeur de l’Audit sur le transport gratuit. Deven Nagalingum veut savoir du ministre des Infrastructures publiques et du Transport si le gouvernement est train revoir la formule actuelle.
Le rapport de l’Audit 2008-2009 décrit l’inefficacité du système de compensation perçu par les opérateurs d’autobus et les problèmes quotidiens encourus par les bénéficiaires. Le directeur de l’Audit recommande une révision du système et fait des propositions pour un mode de paiement qui reviendrait directement aux usagers concernés.

Le député Reza Uteem interrogera, ensuite, le ministre des Finances sur l’exode des compagnies offshore basées à Maurice. Il y a eu, effectivement, ces dernières semaines, une délocalisation d’un certain nombre de ces entreprises. L’Offshore Seychellois en a, entre autres, bénéficié. Une des raisons avancées : la plus grande transparence demandée par la Financial Services Commission (FSC).

Reza Uteem demandera à Pravind Jugnauth si la FSC a effectué une étude pour situer les causes profondes de cette désaffection de notre secteur financier. Le Grand Argentier devra révélerles mesures prises, si tant est qu’il y en ait, pour réduire l’hémorragie. Dans une deuxième question, adressée au même ministre, Reza Uteem recherchera des précisions quant aux intentions du gouvernement de privatiser les Editions de l’Océan Indien Ltée.

Le ministre des Finances devra, également, répondre à des interpellations du député mauve, Kee Cheong Li Kwong Wing. La première concerne les dividendes que la Banque de Maurice a reversées à l’Etat en 2009 et les prévisions pour l’année encours. La deuxième aura trait aux subventions publiques accordées pour la protection de l’industrie locale et la promotion des secteurs touristique et financier.

Le Whip de l’opposition, Rajesh Bhagwan, a également adressées deux questions en relation au Finances de l’Etat. Dans un premier temps, il interrogera Pravind Jugnauth sur les récentes nominations au sein de son ministère. Sa deuxième interrogation à trait à la privatisation des Casinos de Maurice et du Domaine des Pailles.

Alan Ganoo se penchera pour sa part sur le dossier Maurice-Ile Durable (MID) et plus précisément sur les déboursements effectués à partir du fonds MID. Le ministre de l’Evironnment et du Développement durable, Deva Virasawmy, devra donner une liste détaillée des projets financés par le MID Fund et les sommes déboursées pour chaque projet.
Ce même député interrogera le ministre du Logement et des Terres sur les maisons de la CHA construites avec des composantes en amiante. Outre leur nombre dans les différentes régions de l’île, il souhaite savoir si le gouvernement envisage d’aider les familles vivant dans ces maisons à se reloger.

Le député Kavy Ramano qui, depuis son élection, montre un intérêt grandissant pour le secteur touristique reviendra sur l’organisation de la cérémonie de lancement du slogan commercial « Mauritius, c’est un plaisir» à la Citadelle. Son collègue Satish Boolell continue lui à s’intéresser au domaine de la santé publique et plus particulièrement au dossier de la grippe A(H1N1).

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires