Parlement : Pravind Jugnauth annonce une légère baisse du prix des carburants

Avec le soutien de

Le gouvernement réduit le prélèvement de la State Trading Corporation pour financer les pertes encourues suite à l’exercice de hedging. Le prix du diesel et de l’essence baisse de Rs 2,30 et Rs 2, respectivement.

La Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, ce mardi 29 mars, a été l’occasion pour le ministre des Finances d’annoncer une baisse du prix à la pompe des carburants. Le prix du diesel coûtera ainsi Rs 41,20, au lieu de Rs 43,50, alors que celui de l’essence passe de Rs 51,30 à Rs 49,30.

Cette baisse représente une réduction des charges imposées sur chaque litre de diesel et d’essence pour financer les pertes de Rs 4,7 milliards sur l’exercice de hedging effectué par la State Trading Corporation en 2008.

Cette charge était de Rs 3 sur chaque litre de carburant vendu. Elle passe à Re 1 pour le diesel et à Re 1,25 pour l’essence.

C’est à la fin de sa réponse aux questions de Paul Bérenger que Pravind Jugnauth a annoncé cette nouvelle, qui ne manquera pas de faire plaisir aux automobilistes. Auparavant, le ministre des Finances aura consacré une bonne partie de sa réponse à exposer les différentes initiatives récemment entreprises par le gouvernement pour contrer la tendance inflationniste.

L’Advisory Committee du ministère de l’Industrie et du Commerce, l’Observatoire des prix de celui de la Protection du consommateur, le comité ministériel et la hausse du Income Support destiné au plus vulnérables ont été, parmi d’autres mesures, longuement commentées.

En ce qui concerne une éventuelle baisse de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), comme le proposait la première partie de la PNQ de Paul Bérenger, Pravind Jugnauth estime que ce ne n’est pas envisageable par un «gouvernement responsable».

Il a reproché au le leader de l’opposition d’avoir, lui-même, alors qu’il était ministre des Finances entre 2000 et 2003, augmenté le taux de la TVA en deux occasions. Il trouve étrange que Paul Bérenger vienne maintenant demander un retour en arrière.

S’agissant du Monetary Policy Committee de la Banque de Maurice, qui détermine le Repo rate, le ministre des Finances annonce qu’un consultant indépendant, en l’occurrence Alan Butt, travaille déjà sur un projet de réforme de cette institution. Ce dernier soumettra son rapport à la fin du mois d’avril.

Quant à la commission de la concurrence (CCM), Pravind Jugnauth a indiqué que cette institution indépendante dispose du cadre légal nécessaire, calqué sur les normes internationales, qui lui permet d’accomplir pleinement sa mission. Toutefois, des fonds additionnels ont été alloués à la commission pour qu’elle se renforce au niveau des ressources humaines.

Le leader de l’opposition voulait savoir si le gouvernement envisageait de renforcer ces deux institutions qui ont le pouvoir d’influer indirectement sur le pouvoir d’achat.

De virulentes protestations ont marqué cette partie de la PNQ. Le Speaker devait même, à un moment, prévenir la Chambre qu’il risquait de mettre fin immédiatement au temps alloué à cette tranche des travaux parlementaires si les membres de l’opposition continuaient à interrompre le ministre.

Paul Bérenger devait, cependant, protester en soutenant que c’est le ministre qui perd du temps en revenant constamment sur ce qui s’est passé pendant le mandat de l’alliance Mouvement socialiste militant (MSM)-Mouvement militant mauricien (MMM). Le Speaker, après avoir rappelé l’opposition à l’ordre, lança en direction de Pravind Jugnauth : «Dites ce que vous avez à dire sans faire référence au passé.»

Pour ce qui est d’une révision de la compensation salariale octroyée à tous les employés en janvier 2011, qui a été, selon Paul Bérenger, entièrement engloutie par les hausses de ce début d’année, Pravind Jugnauth a décliné la proposition. Il a fait ressortir que cela n’a jamais été une pratique gouvernementale depuis l’indépendance. Paul Bérenger devait, sans succès, mettre l’accent sur la situation exceptionnelle du moment.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires