Parlement: pleins feux sur les faiblesses de l’EOC dans l’affaire Sik Yuen

Avec le soutien de

L’affaire Sik Yuen sera abordée au Parlement le mardi 1er avril.

Le dénouement de l’affaire Sik Yuen devant l’Equal Opportunities Commission (EOC) devrait faire du bruit à l’Assemblée nationale lors de la séance de mardi prochain. Des questions des députés Arianne Navarre-Marie et Mahen Seeruttun sur les requêtes d’amendements à l’Equal Opportunities Act y serviront sans doute de prétexte.
 
Après une enquête qui a duré plus d’un an, le ministre du Tourisme, Michael Sik Yuen, s’est contenté d’émettre un communiqué pour dire que ses propos avaient été mal interprétés. Il avait déclaré lors d’un meeting tenu à Eau-Coulée, dans le cadre de la campagne précédant les municipales, en décembre 2012, que le gouvernement serait peu disposé à travailler avec l’opposition si cette dernière remportait ces élections. 
 
Le président de l’EOC, Brian Glover, avait justifié ce dénouement en mettant en avant plusieurs lacunes dans la loi. L’EOC a par ailleurs déjà réclamé des amendements à ce texte pour consolider ses pouvoirs.
 
Infrastructures routières et carte d’identité également au programme
 
Arianne Navarre-Marie et Mahen Seeruttun reviendront tous deux sur cette demande dans leurs interpellations. Mahen Seeruttun demandera au Premier ministre s’il a l’intention d’amender le texte de loi pour le consolider. Il souhaite également obtenir des précisions sur les dossiers traités à ce jour par cette institution.
 
Il y aura aussi plusieurs interpellations concernant les infrastructures routières. Raffick Sorefan et Jean-Claude Barbier veulent savoir si le projet de Dream Bridge à Les Salines, Port-Louis, a été abandonné. Joe Lesjongard s’intéresse, lui, aux accidents survenus autour du rond-point Valton sur la nouvelle route Terre-Rouge-Verdun. Raffick Sorefan s’interroge sur les travaux que l’entrepreneur n’aurait pas complétés contrairement à ce qui avait été convenu.
 
La nouvelle carte d’identité nationale fera l’objet de deux questions. L’une de Satish Boolell sur les difficultés rencontrées aux centres de conversion, l’autre de Pravind Jugnauth sur les disques durs égarés.
 
Il y aura également une question émanant de Kee Cheong Li Kwong Wing sur la restructuration de la Banque de développement. Deven Nagalingum souhaite pour sa part obtenir des éclaircissements sur l’enquête menée par l’Independent Commission against Corruption sur la Beach Authority.
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires