Parlement: Mukeshwar Choonee rattrapé par les «Madogs of Diego» de Gaston Valayden

Avec le soutien de

Le ministre Choonee a subi les attaques frontales de l’opposition lors de la séance parlementaire, hier, mardi 10 août. Le ministre de la Culture répondait à une question concernant une demande de sponsorisation pour la pièce Madogs of Diego du metteur scène Gaston Valayden, invité aux Etats-Unis.

Le ministre des Arts et de la Culture affirme avoir voulu s’assurer que la pièce de théâtre relatant l’expulsion des Chagossiens de leurs îles natales n’allait pas blesser la sensibilité des spectateurs américains. «Nous avons voulu éviter un incident diplomatique», a tenté d’expliquer le ministre.

Il répondait au député Rajesh Bhagwan qui voulait connaître les raisons pour lequel la Trup Sapsiway n’a pas reçu de soutien financier de son ministère. La Trup Sapsiway était invité à présenter sa pièce au Fringe Festival de San Francisco aux Etats-Unis.

Dans sa réponse, le ministre Choonee devait indiquer que c’est le ministère des Affaires étrangères qui a exigé une vérification du contenu de la pièce avant de débloquer des fonds en faveur de la troupe de Gaston Valayden.

Il maintient que malgré une demande de son ministère, le metteur en scène n’a jamais soumis une copie du script. Il soutient que l’intention des deux ministères était d’éviter tout «incident diplomatique» et qu’il ne fallait pas «déplaire au public américain».

Notons que dans une déclaration à lexpress.mu, le metteur en scène, Gaston Valayden affirme qu’il n’a jamais reçu une demande en ce sens de qui que ce soit.

«Je me suis tenu au conseil du ministère des Affaires étrangères», ajoute le ministre des Arts et de la Culture.

Cette réponse devait provoquer l’hostilité des membres de l’opposition. «Honte !&nbspLa honte !», entendait-on des bancs de l’opposition. Dès lors, une série des questions supplémentaires devait s’abattre sur le ministre.

Toutefois, à chaque fois que le ministre essayait de répondre à une question, il devait subir les commentaires les uns plus acerbes que les autres des membres de l’opposition.

«Tu n’as pas honte. Démissionne !» répètent les membres de l’opposition.

«Order, order», martèle le Speaker, sans grand succès.

«Le ministre est-il au courant du nombre de films produits par les Américains sur ce même thème ?»

«Oui, je suis au courant», répond le ministre.

«La honte !&nbspla honte !», reprennent en chœur les membres de l’opposition.

Le député Steeve Obeegadoo interroge ensuite le ministre: «Tenant compte du fait que la pièce de Gaston Valayden est en ligne avec la position du ce gouvernement et qui est soutenue par cette opposition, le ministre est-il d’accord que sa position est une honte et constitue un acte antipatriotique ? Serait-il d’accord pour présenter des excuses publiques

«Il (NdlR : Gaston Valayden) a été inélégant. Il n’a pas réagi comme nous nous attendions qu’il le fasse», répond le ministre.

«Tu te caches derrière Arvin Boolell», lui lance Rajesh Bhagwan.

«Le ministre a dit qu’il ne fallait pas déplaire au public américain. Pourrions nous savoir qui dans son ministère a les capacités de déterminer ce qui peut déplaire ou non au public américain ?» demande alors le député Alan Ganoo.

La réponse du ministre est à peine audible sous les huées de l’opposition.

«Les bourdes se succèdent depuis que le ministre assume les responsabilités des Arts et de la Culture. Est-il disposé à présenter des excuses aux artistes ?» insiste Rajesh Bhagwan.

Le ministre Choonee affirme que 25 artistes ont bénéficié d’un soutien financier pour se produire à l’étranger. Il commence, alors, à lire une liste des bénéficiaires sous les protestations des membres de l’opposition.

«Order !&nbspOrder !». Le Speaker tente vainement de ramener l’ordre au sein de l’hémicycle.

«Personne ne t’écoute. Démissionne !». Rajesh Bhagwan n’en démord pas.

La députée de la majorité, Nita Deerpalsing, qui a, elle, déjà assisté à une édition de&nbspce festival annuel qui se tient à San Francisco tous les ans, semble très agacée par l’attitude du ministre Choonee.

«Est-ce qu’un officier de son ministère a déjà assisté au Fringe Festival de San Francisco pour être en mesure de juger quel type de public assiste à ce genre de festival ?» demande-t-elle au ministre.

«Je n’ai pas cette information

«Démissionne !&nbspIl faut le remettre en prison. Menottes aux poignets !», déclare le Whip de l’opposition faisant référence à l’arrestation de Mukeshwar Choonee en janvier 2003.

«Arrêtez de jouer avec la souffrance des Chagossiens !» lance la députée Françoise Labelle.

Le ministre, lui, semble soulagé quand le Speaker décide de passer à la question parlementaire suivante.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires