Parlement : les députés du MSM ciblent le Premier ministre

Avec le soutien de

Neuf des quinze questions qui seront adressées à Navin Ramgoolam lors de la prochaine séance du Prime Minister’s Question Time (PMQT) au Parlement sont inscrites au nom des députés du MSM. Seuls quatre députés MMM interpelleront le chef du gouvernement.

Le Mouvement socialiste militant (MSM) cible le Premier ministre. La plupart des questions inscrites au nom des élus du parti soleil seront, en effet, adressées à Navin Ramgoolam lors de la séance parlementaire de ce mardi 13 décembre. Si le MMM donne l’impression de ménager le chef du gouvernement avec seulement quatre interpellations prévues, l’autre composante de l’opposition, elle, essayera de mettre en difficulté Navin Ramgoolam en abordant des sujets controversables.

D’abord, il faut faire ressortir cette question de Pravind Jugnauth sur le Mauritius Duty Free Paradise. Il demandera à son ancien allié des éclaircissements sur un exercice d’appel d’offres qu’aurait lancé la compagnie publique récemment. Il s’agirait de l’allocation d’un contrat exclusif de fournisseur de produits pour le magasin hors-taxe opérant à l’aéroport de Plaisance.

Le leader orange a, d’ailleurs, évoqué cette affaire lors du congrès de son parti à Saint Pierre, vendredi dernier. Il a allégué que le gouvernement s’apprêterait à allouer un juteux contrat à une proche du Premier ministre. Ce dernier aura, donc, l’occasion de répondre à ces accusations au Parlement, ce mardi

Pravind Jugnauth évoquera également le rapport de l’’Insight Forensic Ltd sur les transactions effectuées à la State Trading Corporation (STC). Ce rapport commandité par&nbsp la STC à la demande du Premier ministre a été soumis au gouvernement au début de l’année. Il comporte de nombreuses critiques et de graves allégations sur le fonctionnement de la STC. Navin Ramgoolam sera justement invité à donner des indications sur les conclusions de cette enquête menée par l’ancien directeur des investigations de la Commission anticorruption, Me Roshin Badhain.

Auparavant, le chef du gouvernement devra se prononcer sur l’avènement de la télévision privée. Mahen Jhugroo l’interpellera quant aux intentions du gouvernement sur les amendements à être apportés à la législation pour permettre la création de chaînes de télévision privées.

Un peu plus tard, le whip de l’opposition, Rajesh Bhagwan, demandera à Navin Ramgoolam de vérifier auprès de l’Independant Broadcasting Authority (IBA) si elle a reçu une demande de permis&nbsp pour une radio et une télévision privées.

Le député Mahen Jhugroo évoquera&nbsp aussi de l’état de délabrement des bâtiments abritant les cours de district à travers le pays.

Quant à l’ancienne ministre de la Santé, Maya Hanoomanjee, elle interrogera le chef du gouvernement sur les attaques perpétrées&nbsp par des chiens « féroces » depuis juillet 2010.

Le secrétaire du MSM Nando Bodha adressera pour sa part deux questions à Navin Ramgoolam. La première aura trait au nombre d’agressions enregistrées dans l’enceinte des écoles primaires de juillet 2010 à ce jour. La seconde portera sur le trafic de Subutex.

Showkutally Soodhun interrogera le Premier ministre sur les missions à l’étranger effectuées par Nita Deerpalsing en tant que députée de l’Assemblée paritaire ACP/Union européenne. Le président du MSM veut connaître les coûts de ces voyages et les allocations payées à la députée rouge.

Ashit Gungah reviendra, lui, sur le cas d’un jeune détenu du Correctional Youth Centre qui s’est donné la mort dans sa cellule, le 30 novembre dernier.

Du côté du MMM, il faut noter cette question de Joe Lesjongard qui interrogera Navin Ramgoolam sur le cas de deux ressortissants français. Ils sont soupçonnés d’avoir commis des actes criminels dont un cas de viol. Il s’intéressera également au début de « mutinerie » survenu à la prison des femmes le 5 décembre dernier. Cette manifestation de colère des détenues de la prison de Beau-Bassin, vite maîtrisée par les gardes chiourmes, avait été précédée par une fête de fin d’année organisée à l’intention des prisonnières.

De manière plus générale, Lysie Ribot s’intéressera, elle, à la prison et aux conditions de détention des femmes.

Josique Radegonde cherchera à savoir auprès du&nbsp Premier ministre si une salle d’attente sera&nbsp mise à la disposition des gardes du corps des ministres dans le bâtiment de&nbsp l’Assemblée nationale. Ces derniers qui accompagnent leurs ministres les jours des travaux parlementaires passent de longues heures dans les dédales du parking de l’Assemblée nationale.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires