Parlement: Les députés de l’opposition s’intéressent à la question de sécurité

Avec le soutien de

Pas moins de trois députés du Mouvement militant mauricien (MMM) interrogeront le Premier ministre, Navin Ramgoolam, sur divers délits qui ont défrayé la chronique récemment, lors de la séance parlementaire de ce mardi 23 novembre.

D’abord c’est le député Reza Uteem qui s’intéressera au nombre croissant de délits à caractère sexuel. Il adressera une question en ce sens au chef du gouvernement lors de cette séance parlementaire. Il demandera à Navin Ramgoolam de révéler le nombre de cas enregistrés annuellement entre 2005 et 2010.

Le même député de l’opposition s’intéressera ensuite au nombre d’accusés qui ont déjà été condamnés par rapport à ces délits et le nombre de suspects qui sont, actuellement, en liberté conditionnelle.

Toujours à propos du Law and Order, le député Raffick Sorefan adressera une question à Navin Ramgoolam sur un homicide survenu à Highlands, impliquant un chauffeur de poids lourd et son véhicule, qui a fait un mort, un homme de 51 ans, et un blessé grave, dimanche dernier, le 14 novembre.

Si au départ cette affaire était traitée comme un simple accident de la route, la police s’est vite rendu compte qu’il pourrait s’agir d’un meurtre. L’enquête a alors été prise en main par la Major Crimes Investigation Unit (MCIT).

A l’origine du drame, un incident mettant aux prises, le 2 novembre, le chauffeur du camion et le jeune homme blessé. Ce dernier avait même porté plainte au poste de police de Phœnix, car le camionneur aurait proféré des menaces de mort à son encontre.

Le député correctif du No 15 (La Caverne-Vacoas) recherchera justement des précisions sur cette affaire auprès du Premier ministre.

Il sera, ensuite, question du meurtre de Cédric Matombé, un jeune de 17 ans, tué à proximité de la plage du Bouchon le 7 novembre dernier. Dans cette affaire, le meurtrier est également soupçonné d’avoir violé la petite amie de la victime.

Cette interpellation est inscrite au nom de Josique Radegonde, députée du No 14 (Savanne-Rivière-Noire). Elle demandera au Premier ministre s’il envisage d’instituer un comité interministériel pour décider des mesures à être prises pour assurer la sécurité des jeunes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires