Parlement : Le tanker de Betamax, source d’inquiétude pour le ministre Soodhun

Avec le soutien de

Le tanker de Betamax effectue, en ce moment, sa première traversée depuis Mangalore malgré les risques de contamination des produits qu’il transporte. Le ministre Showkutally Soodhun se dit très concerné par cette situation.

Le tanker de la compagnie subsidiaire de Betonix est déjà en activité. Le navire-citerne, propriété du consortium Betamax et de la compagnie singapourienne, Executive Ship Management Ltd, portant désormais le nom de MT Red Eagle, a quitté Mangalore le 21 mai dernier. Il devra accoster à Port-Louis le samedi 28 mai prochain.

A l’Assemblée nationale, ce mardi 24 mai, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Showkutally Soodhun répondait à une question du député Reza Uteem sur les risques de contamination des différents produits que transportera le nouveau tanker de Betamax pour le compte de la State Trading Corporation (STC).

La STC a signé en 2009 un contrat exclusif avec Betamax Ltd pour le transport des produits pétroliers destinés au marché mauricien. Le ministre de tutelle n’a pas caché son inquiétude face aux risques de contamination par altération que comporte cette situation.

Il a expliqué que la STC est en présence d’un rapport d’une firme internationale, en l’occurrence Bent Nielsen, engagée dans la transportation de produits pétroliers qui fait état des lacunes dans le système de convoyage proposé par Betamax. « Malgré toutes les précautions prises jusqu’ici, je dois informer la Chambre que le risque de contamination des produits comme mentionné par Bent Nielsen demeure un sujet de préoccupation », affirme Showkutally Soodhun.

Les risques soulignés par Bent Nielsen ont trait, entre autres, à la capacité du navire, au nombre de catégories de produits pétroliers qui seront transportées en même temps à son bord et au risque élevé de contamination. Pour sa première traversée, le MT Red Eagle a embarqué à son bord 57 300 tonnes de sept différents produits pétroliers. Il s’agit de produits classifiés comme des «white oils» tels que l’essence, le diesel et le Jet A1, carburant destiné à l’industrie de l’aviation ainsi que différents types d’huile lourde.

Le ministre Showkutally Soodhun a donné la garantie à l’Assemblée nationale que le risque de contamination est couvert par une police d’assurance qui a été spécialement contractée par la STC. Ce qui est une bonne nouvelle vue que la corporation a déjà encouru des pertes de plus de Rs 100 millions suite à la contamination de trois cargaisons de produits pétroliers depuis 2009.

A cette époque, les assureurs de la STC n’avaient aucun engagement par rapport à ce problème précis. C’est ce que révèle un rapport d’Insight Forensics Services Ltd, compagnie dirigée par l’ancien directeur des investigations de la Commission anti-corruption, Roshi Bhadain. Le rapport fait état d’un total de 43 000 tonnes de produits contaminés soit par altération ou par la présence d’un taux élevé de sédiments.

Le ministre du Commerce et de l’Industrie a révélé au Parlement la semaine dernière qu’un autre cas de contamination par altération avait été constaté sur une cargaison de 954 tonnes de Jet A1 lors de la dernière livraison en date du 22 avril. La première cargaison de MT Red Eagle qui sera livrée ce samedi à Port-Louis est très attendue puisqu’elle permettra d’évaluer en situation réelle les risques de contamination auxquels devra désormais faire face la STC.

De son côté, Showkutally Soodhun prévoit de rencontrer la semaine prochaine les représentants de Betamax afin de passer en revue la situation et de discuter des solutions alternatives.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires