Parlement : Le ministre Faugoo s’énerve suite à une question sur le projet Rose Graden

Avec le soutien de

Le ministre de l’Agro-industrie a perdu son calme alors qu’il répondait à une question de l’opposition sur la vente de 28 arpents de terres par la Rose Belle Sugar Estate (RBSE).

La tension est montée d’un cran au Parlement, le mardi 15 novembre,alors que le ministre Satish Faugoo répondait à une question sur la vente des terres de la propriété sucrière de Rose-Belle. Vingt-huit arpents de Prime land ont été vendus à Indian Consortium Ltd en janvier 2009 pour la somme de Rs 36 millions alors que la Valuation Office du ministère des Finances avait évalué la propriété à Rs 50 millions.

Après une longue réponse du ministre de l’Agro-industrie les membres de l’opposition ont voulu connaître l’implication du ministre dans la décision d’arrêter les procédures de contestation du projet. C’est à ce moment précis que le ministre s’est emporté et s’est en violemment pris à l’opposition en les mettant au défi de prouver qu’il avait fauté dans cette affaire qualifiée de Rose Belle Saga par Paul Bérenger.

L’opposition reproche au ministère de l’Agro-industrie d’avoir permis au promoteur Mauricien d’avoir transformé un projet d’hôtel et de centre commercial en un simple projet de morcellement connu comme le Rose Garden Residences. Ces terres qui devait, selon le projet d’origine, ramener plus de Rs 300 millions d’investissement étrangers et créer des centaines d’emploi rapportera finalement des millions de roupies de profit au promoteur mauricien au détriment de la compagnie publique.

Le ministre Satish Faugoo a répété en plusieurs occasions dans ses réponses que le conseil d’administration de la RBSE était seul responsable de cette situation. En effet, le contrat signé entre les deux parties ne porte aucune mention du projet à être entrepris et a été vendu en toute propriété à un prix préférentiel.

Le ministre de l’Agro-industrie a indiqué que, depuis que ces anomalies ont été découvertes, tous les membres du conseil d’administration de la RBSE ainsi que le directeur général et le directeur financier ont été limogés. Toutefois, l’opposition devait insister sur le fait que c’est le ministre qui est intervenu pour mettre fin au projet de contestation du second projet par la RBSE.

Le conseil d’administration avait effectivement demandé une injonction de la Cour suprême contre le projet de Rose Garden Residences avant de revenir sur cette décision. Le député Mahen Seeruttun a déposé une copie du procès-verbal d’une réunion du conseil d’administration de la RBSE en date du 10 octobre 2009. Selon le document, le directeur général de la compagnie sucrière avait déclaré que la procédure judiciaire avait été stoppée sur instruction verbale du ministre Faugoo.

Le ministre Faugoo a vivement contesté cette information faisant ressortir qu’il avait simplement porté à l’intention du directeur général que RBSE ne pouvait contester le projet de morcellement puisqu’il n’y avait aucune clause du contrat qui l’y autorisait.

Le speaker a eu beaucoup de difficultés à contenir les élus des deux côtés de l’hémicycle d’autant plus que le ministre Faugoo avait résolument choisi le ton de la provocation. Même ses collègues du gouvernement n’arrivaient pas à le calmer. Xavier Duval s’est retourné en plusieurs occasions pour lui faire signe de la main de baisser le ton. Le speaker s’en est aussi mêlé avec un cinglant : « N’élevez pas la voix ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires