Parlement : Le hedging à Air Mauritius revient sur le tapis à l’heure des questions au PM

Avec le soutien de

Après plusieurs séances parlementaires sans question, les traditionnelles interpellations parlementaires sont de nouveau à l’ordre du jour de ce mardi 14 décembre. Une dizaine de questions sont à l’agenda du Prime Minister’s Question Time (PMQT).

La réponse du Premier ministre qui retiendra le plus l’attention est sans doute celle concernant le montant des pertes enregistrées par la compagnie nationale suivant l’exercice de hedging sur le carburant.

C’est le leader-adjoint du Mouvement militant mauricien (MMM), Alan Ganoo, qui interpellera Navin Ramgoolam à ce sujet. Sa question portera sur le montant des pertes qui ont déjà été épongées à ce jour. Navin Ramgoolam devra aussi donner des indications sur les pertes qui n’ont pas encore été comptabilisées par Air Mauritius.

Une question similaire du député Reza Uteem avait récemment révélé des pertes de Rs 4,7 milliards à la State Trading Corporation, dont 1,7 milliards n’ont pas encore été passés aux consommateurs.

Les allocations payées au secrétaire au cabinet et chef de la fonction publique, Suresh Seeballuck, seront également au menu de la PMQT. Il s’agit, plus précisément, des allocations que reçoit Suresh Seeballuck pour siéger sur les conseils d’administration des compagnies publiques. Cette interpellation est inscrite au nom du leader du Front Solidarité Mauricien (FSM), Cehl Meeah.

Le député Reza Uteem reviendra, lui, sur le trafic de drogue. Il souhaite connaître la valeur marchande des différents types de drogue saisis à l’aéroport de Plaisance et au port entre 2005 et 2010.

Adil Ameer Meea demandera au Premier ministre de révéler de quelle manière le gouvernement compte honorer la mémoire de Mamade Elahee qui a grandement contribué au football mauricien. Mamade Elahee s’est éteint à l’âge de 82 ans, le vendredi 26 novembre.

Steve Obeegadoo veut savoir si le gouvernement a l’intention d’introduire une législation en vue de réserver un tiers des sièges à pourvoir aux femmes dans le cadre des élections régionales qui auront lieu l’année prochaine.

Stéphanie Anquetil, backbencher de la majorité, s’attaque, elle, à un sujet délicat. Celui de la vente de cigarettes au détail. La majorité des petits commerçants s’adonne à cette pratique pourtant interdite par la loi. Les prix de vente au détail dépassent, en moyenne, de 40% les prix fixés par le gouvernement.

Deux questions ont été inscrites au nom du député Veda Baloomoody. La première a trait au Public Bodies Appeal Tribunal et la seconde au nombre de postes vacants dans nos prisons.

Raffick Sorefan s’intéressera, une nouvelle fois, aux conditions d’emploi des éléments de la force policière.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires