Parlement : La tension monte entre les partenaires de l’alliance gouvernementale

Avec le soutien de

La cohabitation entre les&nbspdéputés du PTr et&nbspdu MSM a été&nbsplaborieuse à l’Assemblée nationale ce mardi 12 avril. De violents échanges de propos sont survenus entre des élus de la majorité gouvernementale.

La tension est montée d’un cran entre les élus du Parti Travailliste (PTr) et du Mouvement socialiste militant (MSM) ce mardi 12 avril à l’Assemblée nationale. Ces incidents sont survenus en l’absence de l’hémicycle des deux principaux leaders de l’Alliance de l’Avenir, en l’occurrence le Premier ministre, Navin Ramgoolam, et le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth.

C’est une question parlementaire sur le contrôle qu’exerce la Gambling Regulatory Authority (GRA) sur les bookmakers qui a mis le feu aux poudres. L''interpellation était adressée par la députée travailliste Nita Deerpalsing au ministre des Finances. Le ministre de tutelle, Pravind Jugnauth, étant en mission à l’étranger, c’est Vasant Bunwaree, ministre de l’Education, qui s’est donc prêté à l’exercice des questions-réponses.

La question de départ concernait&nbsp la mise en place d’un système informatique intégré qui allait permettre de suivre en temps réel les activités des bookmakers. Le ministre suppléant répondait, en même temps, à une question similaire du député de l’opposition, Rajesh Bhagwan.

Les choses devaient s''envenimer quand Nita Deerpalsingh insista auprès du ministre Bunwaree pour connaître le rôle qu’avait joué le conseiller du ministre des Finances, Sunil Dowarkasing, lors d’une réunion du conseil d’administration de la GRA. Cette réunion avait abouti, selon la backbencher de la majorité gouvernementale, au gel de ce système informatique.

Le ministre a, tant bien que mal, essayé d’expliquer que le projet avait été gelé parce que le ministère des Finances avait décidé d’opter pour un système informatique qui permettrait de gérer les activités de toutes les entreprises impliquées dans les jeux de hasard.

Cependant, la députée Nita Deerpalsing ainsi que le Whip de l’opposition ont insisté sur le fait que le conseiller du ministre des Finances avait «fait pression» auprès de la direction de la GRA pour que le projet initial soit abandonné.

Nita Deerpalsing a demandé alors au ministre si le conseiller n’avait pas agi sous la pression des bookmakers. L’insistance de Nita Deerpalsing n’a pas plu aux élus du MSM. Outre le PPS Mahen Jhugroo, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Showkutally Soodhun,&nbsps’est&nbsp également emporté alors que Rajesh Bhagwan continuait à faire&nbsp des commentaires dont certains visaient directement le leader du MSM.

Showkutally Soodhun a alors&nbsp déclaré à l’égard du&nbsp Whip de l’opposition : «Qui es-tu toi ? Mové batchara…», avant d’ajouter :&nbsp «Tu es une femme. »

A ce stade, Françoise Labelle a soulevé un point de droit : «Monsieur le vice-président, j’ai entendu le ministre dire au débuté Bhagwan qu’il était une femme». Le Deputy Speaker, Sudesh Roopun,&nbspa répondu&nbsp qu’il y avait tellement de bruit qu’il n’a pas entendu les propos du&nbsp ministre. «C’était une remarque sexiste et insultante. Le Deputy Speaker doit se prononcer», a rétorqué Françoise Labelle.

Le Speaker, tout en réaffirmant qu’il n’avait pas entendu la remarque, a demandé toutefois au ministre Soodhun de se rétracter si l’expression en question avait été utilisée. Ce dernier&nbsp a choisi de&nbsp maintenir ses propos, en précisant : «Il l’a mérité. C’est un compliment pour lui». «Honte. Honte à toi», devait renchérir le leader de l’opposition, Paul Bérenger.

C’est&nbsp ensuite la voix de Nita Deerpalsing qui est venue s’ajouter à la contestation. «C’est une remarque sexiste et elle doit être retirée», a-t-elle exigé.&nbsp «Il l’a retirée. Qu’est-ce que tu cherches de plus?» a&nbsplancé Mahen Jhugroo, visiblement hors de lui, faisant de grands gestes de la main en direction de la députée rouge.

Ce fut ensuite à la ministre Sheila Bappoo de rejoindre les rangs des la contestation. «J’adhère totalement à la position de l’honorable Deerpalsing et de l’honorable Labelle. Le ministre doit se rétracter. Ce genre de propos ne peut être utilisé au sein de l’hémicycle», a affirmé&nbsp la ministre de l’Egalité des genres.

Finalement, le ministre Soodhun a consenti à retirer sa déclaration. L’Attorney General, Yatin Varma, qui avait, pendant les échanges de propos, essayé en vain de calmer le ministre Soodhun, a fini par&nbsp réprimander son collègue sur un ton des plus sévères. Il semblerait que le ministre Soodhun lui a adressé une remarque qui ne lui a pas fait plaisir.

La tension était papable entre les membres du MSM et du PTr pendant tout le reste du temps consacré aux questions parlementaires. Et même à l’heure du thé, les élus des deux bord ont soigneusement évité de se retrouver à la même table.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires