Parlement : la rencontre Ramgoolam-Cameron à Londres de nouveau à l’ordre du jour

Avec le soutien de

Le Premier ministre devra une nouvelle fois s’expliquer sur les discussions qu’il a eues avec son homologue britannique sur le dossier des Chagos à l’Assemblée nationale. Il s’agira cette semaine de la déclaration de David Cameron démentant un quelconque engagement de Londres pour discuter souveraineté avec Maurice.

Après avoir répondu à une Private Notice Question au surlendemain de son retour de Londres sur sa rencontre avec David Cameron, Navin Ramgoolam sera de nouveau sollicité sur la même question lors de la séance parlementaire de ce mardi 10 juillet. Showkutally Soodhun reviendra, en effet sur cette rencontre au sommet au 10, Downing Street à Londres, le vendredi 8 juin dernier.

Le président du Mouvement socialiste militant (MSM) invitera Navin Ramgoolam à commenter la déclaration de David Cameron au parlement britannique à l’effet que la Grande-Bretagne n’a pris aucun engagement sur la question de souveraineté sur l’Archipel des Chagos auprès de la République de Maurice.

En effet, répondant à une question parlementaire, David Cameron avait fait comprendre que c’est Navin Ramgoolam qui a voulu parler des Chagos mais qu’il n’y a pas eu de discussions ni d’engagement pris. Il a également fait ressortir que Londres n’avait pas changé d’avis quant à sa souveraineté sur le British Indian Ocean Territory (BIOT).

Navin Ramgoolam avait, lui, déclaré en réponse à la Private Notice Question du mardi 12 juin qu’il avait forcé la main à David Cameron pour qu’ils discutent du dossier Chagos. Le chef du gouvernement avait affirmé qu’il avait demandé à David Cameron de « corriger une injustice » faite au peuple Chagossien avec l’expiration, en 2016, du bail accordé aux Etats-Unis sur l’archipel par les Britanniques.

Le Premier ministre mauricien soutient qu’il a fait comprendre à son homologue que Port-Louis devrait faire partie des pourparlers à venir entre Washington et Londres pour la reconduction du bail, Maurice maintenant sa souveraineté sur l’archipel. David Cameron, dit-il, a accepté qu’une discussion de haut niveau soit engagée entre nos deux pays sur l’avenir des Chagos.

D’autre part, à l’issue de la rencontre, Navin Ramgoolam avait laissé entendre au journal britannique The Guardian que les discussions qu’il avait eues étaient de bon augure pour l’avenir. Il avait également déclaré que l’objectif de Maurice était de réaffirmer sa souveraineté sur l’Archipel de Chagos et de forcer sa participation aux négociations entre l’Angleterre et les Etats-Unis pour le renouvellement du bail sur les Chagos.

Ces négociations, qui doivent être finalisées avant fin 2014, devraient aboutir à un renouvellement du bail des Etats-Unis et le maintien de la base militaire sur Diego-Garcia.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires