Parlement : L’opposition revient sur la MBC, l’affaire Medpoint et la Duty Free Paradise

Avec le soutien de

Lors de la séance parlementaire du mardi 20 mai, à l’heure des interpellations, l’opposition reviendra sur les amendes infligées au directeur de la MBC, la Duty Free Paradise et l’affaire Medpoint.

Rajesh Bhagwan interrogera Navin Ramgoolam sur la condamnation du directeur de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). La Cour industrielle a sommé Dan Callikan à s’acquitter de trois amendes de Rs 8 000 chacune, dans le procès que lui a intenté le ministère du Travail suite au licenciement de Rehana Ameer. Le directeur général avait été accusé d’avoir violé trois dispositions de l’Employment Rights Act (ERA) de 2008.

Le premier chef d’accusation concerne son refus de se plier à une convocation du secrétaire permanent du ministère du Travail et des Relations industrielles, sous l’ERA.

En deuxième lieu, il est reproché au patron de la MBC d’avoir refusé de répondre aux questions de ce commis de l’Etat. Selon la troisième accusation, le directeur de la MBC a refusé de fournir les documents que réclamait le haut fonctionnaire.

Le Premier ministre, qui est le ministre de tutelle de la MBC, devra dire si les amendes ont été payées et si des actions disciplinaires ont été initiées à l’encontre de Dan Callikan. Toujours concernant les déboires juridiques de la MBC, le député Mahen Seeruttun demandera des précisions sur les honoraires payés aux hommes de loi de la corporation depuis 2005.

Le Premier ministre devra, par la suite, donner des précisions sur le recrutement d’un Public Relations Officer à la MBC. Le député du MSM, Mahen Jhugroo, cherche à connaître le nom de la personne choisie, ses qualifications et ses conditions d’emploi.

Le député du parti soleil interrogera aussi le ministre des Finances sur les raisons de la mise à pied de Veeren Comaren par la direction de la Mauritius Duty Free Paradise Ltd en 2010. Ce dernier avait été trouvé coupable par un comité disciplinaire de faux et d’usage de faux. Il avait été invité à se retirer de la compagnie par le Conseil d’administration. Toutefois, il a été reconduit à son poste en août 2011 sur décision du Conseil des ministres.

Le leader du Mouvement socialiste militant (MSM), Pravind Jugnauth, reviendra pour sa part sur l’acquisition de la clinique MedPoint par l’Etat au coût surévalué de Rs 144,7 millions, et plus particulièrement sur la réunion du conseil des ministres du 18 juin 2010. Il est fort probable que l’ancien ministre des Finances a en sa possession le procès-verbal de cette réunion qui a été versé au dossier de l’affaire intentée par Pravind Jugnauth au secrétaire au cabinet auprès de la Cour suprême.

Le député Reza Uteem s’intéressera pour sa part&nbsp aux qualifications et aux conditions d’emploi des membres de l’Equal Opportunity Commission et de l’Equal Opportunity Tribunal. Lysie Ribot souhaite, elle, des précisions&nbsp concernant&nbsp le fonctionnement de la National Human Rights Commission.

De son côté, Joe Lesjongard interpellera le Premier ministre au sujet des fonds&nbsp déboursés pour la rénovation de la plis veille aile de l’Hôtel du gouvernement.La peine de mort et l’insécurité seront aussi à l’agenda de la prochaine séance parlementaire.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires