Parlement: L’Energy Efficiency Bill voté avec amendement

Avec le soutien de

Un bureau spécialisé a été créé pour formuler&nbsp des stratégies visant une utilisation efficace de l’énergie à Maurice. C’est l’un des principaux éléments de l’Energy Efficiency Bill voté avec amendement à l’Assemblée nationale, le mardi 29 mars.

L’Energy Efficiency Bill a été voté avec amendement lors de la session parlementaire du mardi 29 mars. Ce projet de loi présentée par le Deputy Prime Minister, ministre de l’Energie et des Utilités Publiques, Rashid Beebeejaun, prône la création d’un Energy Efficiency Management Office qui fera des provisions pour l’utilisation efficace de l’énergie à Maurice.

Ce bureau fera partie du ministère de l’Energie et des Utilités Publiques. Le gouvernement vise à réduire la demande en énergie de 10% à 2025. Pour atteindre cet objectif, il faut maîtriser la demande d’énergie, réduire les émissions à effets de serre et l’utilisation des combustibles fossiles, entre autres.

Soit, en sensibilisant la population sur les bons gestes à adopter au quotidien. En promouvant l’usage de procédés et d’équipements à faible consommation énergétique dans les domaines industriels, commerciaux et domestiques. Aussi, en venant de l’avant avec des modèles de construction et des moyens de transport plus respectueux de l’environnement.

Ce projet sera soutenu par l’UNDP, l’United Nations Industrial Development Organisation (UNIDO) et bénéficiera également de l’expertise de la Réunion dans le domaine de l’énergie renouvelable.

L’Opposition est en faveur d’un Energy Efficiency Bill. Toutefois, le leader de l’Opposition, Paul Bérenger, a émis quelques critiques sur certaines clauses du projet de loi, avant le vote. Il est d’avis que l’Energy Efficiency Management Office devrait être un corps paraétatique ne fonctionnant pas à l’intérieur du ministère de l’Energie et des Utilités Publiques, mais de manière autonome. Il pense aussi que l’Energy Efficiency Committee devrait inclure un représentant du ministère de l’Industrie et d’une association pour la protection des consommateurs.

Pour sa part, le ministre des Affaires Etrangères, Arvin Boolell a souligné le besoin de progresser lentement parce que ce n’est pas possible de complètement révolutionner le système actuel. Il a insisté sur le recrutement de personnes hautement qualifiées pour ce bureau et sur la formation des jeunes dès l’école sur l’importance de l’économie d’énergie.

Le député de l’Opposition, Joe Lesjongard, a quant à lui mis l’accent sur le nécessité de revoir notre rapport aux transports.

De son côté, le député de la majorité, Patrick Assirvaden a suggéré que le CEB apporte sa contribution à l’Energy Efficiency Committee, en termes d’expertise.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires